Elections législatives 2017: Dans la 18e circonscription de Paris, Pierre-Yves Bournazel est finalement le gagnant de la majorité présidentielle

VICTOIRE Face à face dans la 18e circonscription de Paris, Pierre-Yves Bournazel et Myriam El Khomri se réclamaient tous deux de la majorité présidentielle...

Coralie Lemke

— 

Peu avant, M. Bournazel avait demandé une suspension du scrutin, qui a démarré vendredi.

Peu avant, M. Bournazel avait demandé une suspension du scrutin, qui a démarré vendredi. — Kenzo Tribouillard AFP

Dans tous les cas, un candidat de la majorité présidentielle aurait gagné le scrutin. Dans la 18e circonscription de Paris, Pierre-Yves Bournazel des Républicains et Myriam El Khomri du Parti socialiste se faisaient face au second tour des élections législatives, se réclamant tous deux de la majorité présidentielle. C'est finalement Pierre-Yves Bournazel qui l'a emporté.

Une «gauche» décue

Au premier tour, c'est Pierre-Yves Bournazel qui avait obtenu le meilleur score entre les deux candidats macron-compatibles. Celui-ci a recueilli 31,76 % des suffrages exprimés. Il devance de 11 points Myriam El Khomri (20,23 %). 

Contacté par 20 MinutesPaul Vannier (LFI), - qui avait obtenu 16,6 % des voix - revient sa position pour ce second tour. « Myriam El Khomri incarne ce contre quoi nous nous battons à tous points de vue : la loi Travail, l’autoritarisme avec le 49.3, la professionnalisation de la vie politique », explique-t-il. « Nous étions tous d’accord pour ne pas donner une seule voix aux destructeurs du Code du travail, et donc de choisir entre le vote nul, blanc et l’abstention. Il faut s’attendre à une démobilisation très forte », conclut-il. Même conclusion du côté de Caroline de Haas (FI) qui avait, elle, obtenu 13,57 %.