VIDEO. Législatives: Dans un tweet, Myriam El Khomri revendique le soutien du président Macron pour le 2e tour

SOUTIEN Le Premier ministre, Edouard Philippe a, lui, affiché son soutien pour l'adversaire de l'ancienne ministre du Travail...

L.G. avec AFP

— 

Manuel Valls, Myriam El Khomri et le ministre de l'Economie Emmanuel Macron pendant une visite de l'usine Solvay à Chalampé, dans l'est de la France, le 22 février 2016

Manuel Valls, Myriam El Khomri et le ministre de l'Economie Emmanuel Macron pendant une visite de l'usine Solvay à Chalampé, dans l'est de la France, le 22 février 2016 — SEBASTIEN BOZON AFP

Comme au bon vieux temps ! Myriam El Khomri, ancienne ministre du Travail, à l’origine de la controversée loi Travail, qui porte son nom, a reçu le soutien, pour le second tour des élections législatives, de son ex-collègue du gouvernement Valls, qui n’est autre que le président de la République, Emmanuel Macron.

Investie par le PS dans la 18e circonscription de Paris, Myriam El Khomri a tweeté lundi que le fondateur d’En Marche ! la soutenait : « Merci au président de la République Emmanuel Macron de m’avoir confirmé sa confiance en m’apportant son soutien officiel pour ce second tour »

>> A lire aussi : Présidentielle: Les quatre défis économiques qui attendent Emmanuel Macron

Une décision dans l’entre-deux tours

Selon l’équipe de campagne de Myriam El Khomri, « il y a eu des échanges » entre l’ex-ministre le chef de l’État aujourd’hui. « On a tweeté peu après avoir reçu la confirmation de son soutien cet après-midi. Pour nous, c’est plus une confirmation puisqu’en décidant de ne pas investir de candidat LREM dans la circonscription, Emmanuel Macron souhaitait soutenir Myriam El Khomri », a indiqué cette source.

La présidente par intérim de La République en marche Catherine Barbaroux avait pourtant affirmé le 25 mai à l’AFP que le parti n’avait pas choisi entre les deux candidats.

>> A lire aussi : Ministres, hauts fonctionnaires... Voici les survivants de la «Hollandie» recasés chez Macron

Président ou Premier ministre ?

D’ailleurs, au premier tour, le Premier ministre, Edouard Philippe, avait clairement soutenu Pierre-Yves Bournazel, adversaire LR de Myriam El Khomri dans cette circonscription. Dans une vidéo postée sur le compte Twitter du candidat, le chef du gouvernement lançait « Faites le bon choix, ne vous trompez pas et portez à l’Assemblée nationale un excellent député, Pierre-Yves Bournazel ».

Le conseiller de Paris LR est arrivé en tête dimanche dans cette circonscription du nord de la capitale, avec 31,76 % des voix, devant l’ancienne ministre du Travail (20,23 %). L’ex-Premier ministre socialiste Bernard Cazeneuve ira sur le terrain mercredi pour soutenir Myriam El Khomri.