Bruno Le Maire, nouveau ministre de l'Economie.
Bruno Le Maire, nouveau ministre de l'Economie. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

L’ESSENTIEL

  • Edouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, a été nommé Premier ministre lundi 15 mai, au lendemain de la passation de pouvoir entre Emmanuel Macron et François Hollande
  • Prévue initialement mardi, l’annonce de la composition du gouvernement a été reportée à ce mercredi, 15 heures. Vingt-deux ministres font partie de ce gouvernement : 10 sont issus de partis politiques, 8 viennent de la société civile (sans compter les 4 secrétaires d’Etat)
  • Le premier Conseil des ministres du quinquennat a aussi été décalé, et se tiendra jeudi

EN SAVOIR PLUS


21h30 : Ce live est terminé pour aujourd'hui

Retrouvez-nous demain pour vivre entre autres, le premier conseil des ministres du quinquennat Macron.


20h38 : Annick Girardin promet de se battre pour les Outre-mer

L'ex-ministre de la Fonction publique a expliqué que tous les territoires ultramarins sont « des bassins maritimes exceptionnels » et « des lieux de représentation de la France dans le monde entier ». Annick Girardin remplace Ericka Bareigts, originaire de la Réunion, qui sera restée dix mois en poste.

Plusieurs dossiers chauds sont déjà sur la table de la nouvelle ministre : la Guyane, qui sort tout juste d'un vaste mouvement social, et la Nouvelle-Calédonie, où un référendum d'autodétermination se tiendra en 2018. 


20h18 : Retour en images sur le nouveau gouvernement 

Connaissez-vous tous les visages des nouveaux ministres et les portefeuilles qui leur sont attribués ? Pour un petit rappel, c'est par ici


20h06 : Les premiers mots de Richard Ferrand en tant que ministre 

Ce proche d'Emmanuel Macron a hérité du portefeuille de la Cohésion des territoires, auquel s'ajoutent le Logement et la politique de la Ville. Lors de la passation de pouvoir avec Jean-Michel Baylet, il a promis le « rééquilibrage des territoires » , et de « faire en sorte que partout on puisse en France développer des terres d'excellence (...) Partout, la mobilité, l'accès aux services doivent être garantis ». 


19h45 : Bruno Le Maire en visite officielle en Allemagne lundi prochain

Le nouveau ministre de l'Economie rencontrera son homologue Wolfgang Schäuble pour discuter « de l'avenir de la construction européenne et des moyens de développer une véritable impulsion concrète à cette intégration de la zone euro ». 


19H23 : 27 parlementaires investis par La République en marche 

D'après la liste officielle communiquée, 25 députés (dont 19 du PS) qui siégaient à l'Assemblée nationale se présenteront sous l'étiquette de la majorité présidentielle. S'y ajoutent Olivier Véran (député suppléant PS) et Marielle de Sarnez, député européenne. A noter que Leila Aïchi (9e circonscription des Français de l'étranger) et François Michel Lambert (10e des Bouches-du-Rhône) n'ont plus l'investiture de la République en marche. 


18h43 : Les ministres battus aux législatives devront démissionner de leur poste, poursuit l'Elysée

Au moins six membres du gouvernement sont pour l'instant concernés : Marielle de Sarnez, Bruno Le Maire, Richard Ferrand, Annick Girardin, Christophe Castaner et Mounir Mahjoubi.


18h42 : Philippe, Le Drian, Bayrou et Darmanin devront démissionner des exécutifs locaux où ils ont des responsabilités, d'après un communiqué de l'Elysée


18h38 : Le syndicat policier FA-FPT Police Municipale salue la nomination de Gérard Collomb

Le syndicat « lui souhaite une pleine et entière réussite dans ses nouvelles responsabilités », tout en affirmant qu’il restera vigilant et exigeant durant tout le mandat du ministre.


18h26 : L’absence de ministère du Logement inquiète les militants

L’absence de ministère du Logement à proprement parler inquiète les professionnels de l’immobilier comme les associations. « On est très inquiets et un peu dans l’incompréhension, confie à nos confrères de Franceinfo Christophe Robert, le délégué général de la Fondation Abbé-Pierre. On se demande si ce n’est pas un oubli. »


18h20 : Jean-Claude Mailly est plutôt satisfait de la nouvelle ministre du Travail

Muriel Pénicaud, c’est son nom. Pour Jean-Claude Mailly, sa nomination est une bonne nouvelle. « C’est quelqu’un que je connais, qui a eu une grande expérience à la fois en cabinet ministériel puisqu’elle fut au cabinet de Martine Aubry, ministre du Travail, mais à la fois comme DRH de grandes entreprises, dont Danone qui est une entreprise quand même assez réputée sur sa dimension sociale. Donc la nomination de la ministre du Travail est a priori plutôt rassurante », a déclaré le chef de file du syndicat.

Dans un communiqué publié en début de journée, le syndicat annonçait qu'il resterait vigilant sur les premières décisions prises par les ministres nommés. 


18h14 : Passation de pouvoir au ministère de la Défense entre Le Drian et Goulard

Le compte Twitter du ministère de la Défense a publié une photo de la passation de pouvoir entre Jean-Yves Le Drian et Sylvie Goulard.

 


18h10 : La République en marche n'investira aucun candidat dans 55 circonscriptions

 


18h05 : Dieudonné candidat dans la circonscription de Manuel Valls en Essonne

Après Francis Lalanne, Manuel Valls va devoir faire face à un autre adversaire politique inattendu en Essonne : Dieudonné. Condamné pour antisémitisme, Dieudonné se présente en tant que suppléant de Nolan Lonie, le jeune homme qui avait giflé Manuel Valls en janvier.


18h01 : Royal quitte son ministère de l’Ecologie confiante

Avec la nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire, les sujets environnementaux seront « entre de bonnes mains », a estimé mercredi la ministre de l’Environnement Ségolène Royal sur BFMTV.

La ministre sortante a annoncé par ailleurs qu’elle allait créer une entreprise dans le domaine de la croissance verte et un groupe de réflexion sur les questions climatiques.


17h55 : La liste des candidats En Marche ! aux législatives est en ligne

La liste des candidats En Marche ! aux législatives vient de paraître. Ce document comprend 522 noms : 261 candidatures féminines et 261 masculines.

"L’objectif de plus de 50 % de candidats issus de la société civile est également respecté, tout comme celui d’investir des candidates dans plus de 50 % des circonscriptions gagnables", poursuit le communiqué.

 


17h36 : Bruno Le Maire réagit à son exclusion du parti

Dans un message publié sur Facebook quelques minutes à peine après son exclusion, le nouveau ministre de l’Economie s’est exprimé sur ses années passées au sein de la droite. «Je voulais simplement vous remercier des années que nous avons passées ensemble à défendre nos convictions et nos valeurs. (…) Dans mes nouvelles fonctions, je continuerai à me battre avec la même ardeur et la même énergie pour ces valeurs», a-t-il expliqué. «Vous êtes mes amis ; vous le resterez. Aucune exclusion ne détruira le lien que nous avons construit ensemble. La France vaut mieux que les partis. La France mérite mieux que les exclusions. La France attend de nous un engagement total, pour retrouver notre dignité et notre grandeur», a conclu l’ancien LR.

Le parti pourrait même placer une candidate LR dans la circonsciption de Bruno Le Maire «dans les prochaines heures», d'après un journaliste du Monde.

 


17h15 : Finalement, Emmanuelle Cosse (Logement) donnera ses clés à… Richard Ferrand

Tout est bien qui finit bien pour Emmanuelle Cosse. On vous le disait un peu plus tôt dans l’après-midi : ce gouvernement n’a pas de ministre du Logement clairement défini. Les proches de la ministre sortante disent avoir averti l’Elysée, qui a finalement désigné Richard Ferrand, ministre de l’énigmatique Cohésion des territoires qui passera les prendre lors de la passation de pouvoir.

 


17h07 : Les ministres LR qui ont accepté de faire partie du gouvernement destitués de leur statut de membre

Dans un communiqué publié sur Twitter, Bernard Accoyer, secrétaire général Les Républicains, affirme que « les membres de notre famille politique qui ont choisi, en nombre très réduit, de rejoindre ce gouvernement ne font plus partie des Républicains. »

Gérald Darmanin et Bruno Le Maire semblent être les deux hommes politiques visés par cette mesure.

 


17h04 : Selon la chef d’En Marche !, les ministres nommés restent candidats aux législatives

Que deviennent les candidatures des ministres qui se sont présentés aux législatives ? A cette question, Catherine Barbaroux, déléguée d’En Marche !, assure qu’ils maintiendront leur candidature. Au mépris du non-cumul des mandats ?

 


17h00 : Le Front National réagit au nouveau gouvernement (et il n’est pas content)

Dans un communiqué, le Front national s’exprime sur les nouveaux ministres nommés ce mercredi. « En recasant de nombreuses anciennes gloires de la vie politique, issues des vieilles droite et gauche, le gouvernement Macron confirme que le système UMPS est aux manettes », est-il écrit.

« En voyant revenir aux affaires des personnalités qui ont déjà largement fait la preuve de leur totale incompétence comme M. Bayrou, M. Lemaire ou M. Le Drian, ou des apparatchiks comme Mme de Sarnez ou M. Castaner, on constate que le renouvellement ou la prime à la compétence qui avaient pourtant été promis ne se font pas », poursuit le parti, qui encourage ses électeurs à se mobiliser pour les élections législatives.


16h54 : La photographe officielle d’Emmanuel Macron publie des photos à l’Elysée

Soazig de La Moissonière vient de publier sur son compte Twitter des photos du président à l’Elysée. On peut le voir notamment au téléphone ou en réunion avec Edouard Philippe, son premier ministre (sur une table beaucoup trop ordonnée pour être honnête).

 


16h38 : Le compagnon de Xavier Jugelé, le policier, est présent à la passation de pouvoir du ministère de l’Intérieur

Le compagnon du policier tué sur les Champs-Elysées est présent place Beauvau, pour la passation de pouvoir entre Matthias Fekl et Gérard Collomb.

 


16h34 : Place aux passations de pouvoir entre anciens et nouveaux ministres

Au ministère de l’Intérieur, la passation a commencé entre Matthias Fekl et Gérard Collomb.

Devant le ministère de l’agriculture, Stéphane Le Foll, ministre sortant, a échangé une chaleureuse poignée de main avec son successeur Jacques Mézard.

 


16h30 : L’action d’EDF n’apprécie pas la nomination de Nicolas Hulot

Simple coïncidence ou réaction épidermique de la bourse ? En tout cas, un internaute a fait remarquer la baisse sensible de l’action du géant de l’électricité ce mercredi 17 mai.

 


16h26 : Les ministres nommés cet après-midi en vidéo

Des visages les plus connus aux personnalités plus discrètes, regardez la vidéo récapitulative des ministres nommés ce mercredi.

 


16h20 : Mélenchon pas tendre avec Nicolas Hulot

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé « un gouvernement de droite » après la nomination des nouveaux ministres. il a également critiqué la présence de Nicolas Hulot au gouvernement, en déclarant que sa présence était « un crève-cœur ». L’ancien candidat à la présidentielle pour la France insoumise se présente aux législatives avec une suppléante Europe-Ecologie-Les Verts.

 


16h12 : Cambadélis admet des « cautions de gauche » mais regrette que Matignon et Bercy soient passés à droite

Dans un tweet laconique, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a reconnu des « cautions de gauche » dans le gouvernement Philippe, mais regrette que certains gros portefeuilles soient passés à droite, notamment l'Economie et le poste de Premier ministre.

 


16h12 : C’est (aussi) loupé pour un gouvernement resserré

Emmanuel Macron avait promis un gouvernement composé de 15 ministres, pour finalement exploser le score avec 22 (dont 18 ministres), ont remarqué nos confrères de Libé Désintox. Il faut toutefois mettre ce chiffre en perspective, ce gouvernement est aussi le deuxième le plus « resserré » de la Ve République.

 


16h06 : C’est loupé pour le ministère des Droits des femmes

La militante féministe Caroline de Haas a ressorti un tweet d’Emmanuel Macron daté du 28 avril 2017, dans lequel il promettait « un ministère plein et entier du Droit des Femmes ». C’est finalement Marlène Schiappa qui assumera ce rôle, en tant que secrétaire d’Etat.

 


16h03 : François Baroin « regrette » l’entrée de Le Maire et Darmanin au gouvernement

Ambiance à droite. Le maire de Troyes Les Républicains François Baroin s’est exprimé devant la presse. Il a dit « regretter » l’entrée de Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, tous deux LR, au gouvernement.


15h59 : Mais qui est vraiment Bruno Le Maire, le nouveau ministre de l'Economie ? 

Découvrez-le tout de suite sur notre article en suivant ce lien.

 


15h50 : Découvrez notre article sur Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur

Maire de Lyon et fan de l’OL… Pour en savoir plus sur le nouveau ministre de l’Intérieur, c’est par ici.

 


15h42 : Les ministres réagissent à leur nomination sur Twitter

Françoise Nyssen, ancienne directrice de la maison d’édition Actes Sud, vient de créer son compte Twitter.

Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires et bras droit d’Emmanuel Macron pendant toute la campagne.

Christophe Castaner, porte-parole d’En marche ! pendant la campagne et secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement.

Nicolas Hulot, ministre de l'Ecologie, a tenu à expliquer cet engagement.

Bruno Le Maire, nouveau ministre de l’Economie, a déjà changé sa bio sur le réseau social.


15h38 : Dans ce gouvernement, 10 ministres sont issus des partis (Le Maire, Le Drian, Collomb), et 8 de la société civile (Penicaud, Flessel, Françoise Nyssen)

 


15h36 : Qui sera chargé du logement dans le gouvernement d'Edouard Philippe ? 

Pour l'instant, personne pour succéder à Emmanuelle Cosse, l'ancienne ministre du logement. Des internautes se demandent à quel ministère ce (gros) dossier sera rattaché.

 


15h28 : Le mouvement écologiste WWF France salue la nomination de Nicolas Hulot à l’Ecologie

L’organisme de protection de la nature a déclaré sur Twitter qu’il sera « particulièrement attentif à 4 chantiers : l’accord de Paris, Notre-Dame-des-Landes, la loi de transition énergétique et le Grenelle de l’Agriculture et de l’alimentation ».

 


15h24 : Ce gouvernement paritaire compte 22 membres

Emmanuel Macron a nommé un gouvernement paritaire de 22 membres dont trois ministres d’Etat (seulement des hommes) : le sénateur-maire (PS) de Lyon Gérard Collomb à l’Intérieur, l’ancien animateur de télévision Nicolas Hulot à la Transition écologique et le centriste François Bayrou à la Justice.


15h23 : Quatre secrétaires d’Etat ont été nommés

Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes
Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées
Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique

Christophe Castaner, secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement et Porte-parole du gouvernement


15h20 : Le premier Conseil des ministres avec ce nouveau gouvernement aura lieu ce jeudi à 11 heures


15h14 : Le syndicat SGP Police-Fo salue la nomination de Gérard Collomb à l’Intérieur

Le syndicat déclare avoir pris acte de la nomination de Gérard Collomb au poste de Ministre de l’Intérieur et « estime qu’il s’agit d’un geste fort pour les policiers ».


15h06 : La suite des noms des nouveaux ministres

Agriculture : Jacques Mézard

Travail : Muriel Penicaud

Sports : Laura Flessel 

Outre-mer : Annick Girardin

Transports : Elisabeth Borne 

Education nationale : Jean-Michel Blanquer

Enseignement supérieur et recherche : Frédérique Vidal

Europe et Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian

Cohésion des territoires : Richard Ferrand

Santé et solidarité :  Agnès Buzyn

Culture : Françoise Nyssen 

Comptes publics : Gérald Darmanin

Affaires européennes : Marielle de Sarnez


15h00 : Voici les noms des ministres qui composent le gouvernement d'Edouard Philippe

Intérieur : Gérard Collomb

Economie : Bruno Le Maire

Défense : Sylvie Goulard

Justice : François Bayrou

Transition Ecologique : Nicolas Hulot


14h18 : En marche ! place un candidat dans le 17e, Daniel Vaillant (PS) décide de ne pas se représenter

Le député PS Daniel Vaillant a annoncé mercredi qu’il renonçait à briguer un quatrième mandat, en raison de la décision du mouvement d’Emmanuel Macron d’y présenter un candidat.

« Je pense qu’il est de mon devoir de laisser une chance au rassemblement de l’emporter sur les divisions, déjà très présentes dans cette circonscription, comme ailleurs », écrit le député sur sa page Facebook.


14h12 : Le mentor d’Edouard Philippe considère la nomination de son ex-poulain comme « une erreur politique »

Le prédécesseur du premier ministre à la mairie du Havre, Antoine Rufenacht a « déconseillé » à Edouard Philippe de rejoindre Matignon.

« Je crois que c’est une erreur politique pour la famille politique à laquelle j’appartiens. On va se retrouver dans une situation un peu difficile », a déclaré aujourd’hui l’ancien ministre de Valéry Giscard d’Estaing, raconte le Figaro.


13h24 : La directrice du marketing d'Axa nommée au ministère des Sports ? 

Selon Guillaume Tabard, rédacteur en chef au Figaro, Amélie Oudéa-Castéra serait la future ministre des Sports. Cette énarque travaille actuellement chez Axa. 

 


13h00 : François Ruffin estime que la politique économique d’Emmanuel Macron risque de mettre « la société en tension »

Le journaliste-réalisateur François Ruffin, candidat « Picardie Debout » aux législatives, investi par la France insoumise, a qualifié mercredi le président de la République Emmanuel Macron de « Thatchérisme à visage poupin ». « C’est la même politique menée depuis trente ans : baisse de charges pour les entreprises et précarisation au nom de la flexibilisation des salariés », a-t-il estimé. Des mesures qui, selon lui, mettront « la société en tension ».


12h32 : Edouard Philippe n’a toujours pas mis à jour sa bio Twitter

Arrêtez tout, Edouard Philippe n’a toujours pas changé sa bio Twitter, comme le fait remarquer cet internaute. Sur son profil, il est toujours « Maire du Havre - Député - ».

 


12h21 : Qui est Sylvie Goulard, pressentie au gouvernement d’Edouard Philippe ?

Marseillaise, élève brillante et classée parmi les femmes les plus influentes de la finance… Tout ce qu’il faut savoir sur Sylvie Goulard, c’est par ici !


11h40 : L’inénarrable Jean Lassalle repart pour les législatives

Jean Lassalle, candidat indépendant à l’élection présidentielle qui avait recueilli au 1er tour 1,21 % des voix, a annoncé mercredi qu’il briguerait un nouveau mandat aux législatives dans la 4e circonscription de Mauléon-Soule dans les Pyrénées-Atlantiques, dont il est député sortant.

 


11h22 : La liste des ministres est composée à 80 %

La liste des ministres qui composeront le nouveau gouvernement est constituée à 80 %, d’après BFM TV, qui cite l’entourage du premier ministre.

 


11h11 : Cécile Duflot réagit à la possible nomination de Nicolas Hulot à l'Ecologie

Ce matin sur Franceinfo, Cécile Duflot, ancienne ministre du gouvernement Valls, a réagi à la possible nomination du militant écologiste Nicolas Hulot au ministère de l'Ecologie. «Je pense qu'aujourd'hui, celui qui a le plus grand rapport de force, la plus grande notoriété et la plus grande sincérité de l'engagement sur ces questions, c'est Nicolas Hulot pour qui j'ai beaucoup de respect et d'affection (...) Mais si votre Premier ministre et le président de la République n'ont pas le cap de l'écologie, vous serez en permanence entravé», a-t-elle souligné.

«Le risque, c'est que ce soit un trophée. (...) L'espoir, c'est qu'il arrive avec sa sincérité, sa détermination, à faire changer les choix actuels du président» de la République, a-t-elle continué.


11h02 : Ça se dispute (aussi) au PS

Le sénateur PS Luc Carvounas a jugé mercredi « inacceptables » les propos du président du groupe PS au Sénat Didier Guillaume, qui a souhaité que le PS soit intégré au gouvernement d’Edouard Philippe.

« Je trouve que ce comportement de Didier Guillaume est un comportement de pyromane. Parce que je pense surtout à mes camarades qui sont en campagne (…) à ces plus de 500 candidats socialistes qui ont des candidats En Marche ! (face à eux). Entendre de tels propos en pleine campagne électorale est inacceptable », a tonné M. Carvounas sur LCP. Il a demandé « un rappel à l’ordre » à Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS.


10h56 : Pour Eric Ciotti, la « main tendue » à Emmanuel Macron ressemble plutôt à une gifle pour Les Républicains

Le secrétaire général adjoint Les Républicains Eric Ciotti a estimé mercredi que l’appel d’élus LR à saisir la « main tendue » d’Emmanuel Macron était un camouflet pour les candidats LR aux législatives : « Cet appel à la main tendue, je (le) considère, moi, plutôt comme une gifle donnée à nos candidats », a déclaré le député LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur Europe 1. « Beaucoup espèrent être au gouvernement, soyons clairs », a-t-il poursuivi. « Cette main tendue, c’est la main sur le téléphone portable pour qu’on les appelle », a-t-il ajouté.

 


10h41 : Christian Estrosi innove sur Instagram

Christian Estrosi a tenu à partager une tranche de vie avec ses followers Instagram. Pour afficher son soutien à l’OGC Nice, le tout nouveau maire de la ville a partagé une vidéo à la mise en scène originale : lui, en train de courir, sur les hauteurs de Nice. Si l’idée est bonne, la réalisation laisse un peu à désirer…

 


10h20 : Nicolas Dupont-Aignan jure qu’il ne s’est jamais rallié au Front national

Si, si, il l’a fait. Invité à s’exprimer sur Europe 1, le leader de Debout la France a dénoncé une « surinterprétation » de son rapprochement avec le FN. « J’ai été victime d’un procès en sorcellerie, d’une inquisition entre les deux tours. […] J’ai eu le courage, alors que tant se sont défilés, de dire que j’appelais à voter pour l’un des deux candidats - Marine Le Pen », a-t-il lancé.

« J’ai brisé un tabou, et j’ai entendu à la radio : "rallié au Front national", "devient Front national", vous n’imaginez pas ce que j’ai pu subir », poursuit le député de l’Essonne. « J’ai toujours dit que Debout la France resterait un parti totalement indépendant. Je ne me suis pas rallié au Front national, je ne me rallierai jamais au Front national. J’ai simplement voulu casser la malédiction de la division de la droite, qui fait que la gauche, minoritaire dans le pays, a réussi à faire élire Macron ».


10h15 : Avant de partir à la retraite, Marion Maréchal-Le Pen lance un appel à la droite

Dans l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, Marion Maréchal-Le Pen, qui se revendique de « la droite Buisson », « nationale, identitaire et sociale », lance un appel appuyé à la droite : « Un profil comme Laurent Wauquiez change la donne. Mais il faut voir ce qu’il fera de ce pouvoir ! Si c’est pour avoir un nouveau Sarkozy, ce n’est pas utile. (…) Ce qui est sûr, c’est que, dans le paysage politique actuel à droite, il fait partie de ceux dont les déclarations laissent penser qu’on aurait des choses à se dire et à faire ensemble », explique-t-elle.
 


Mots-clés :