Edouard Philippe Premier ministre: Baroin « regrette » la nomination de l'élu LR

LIVE Suivez la journée politique sur «20 Minutes»...

La rédaction de 20 Minutes

— 

Francois Baroin lors d'un point de presse des présidents des associations du bloc communal sur les consequences de la baisse des dotations et la reforme de la DGF.

Francois Baroin lors d'un point de presse des présidents des associations du bloc communal sur les consequences de la baisse des dotations et la reforme de la DGF. — SIPA

  • Emmanuel Macron a pris ses fonctions de président de la République dimanche
  • Il a désigné Edouard Philippe comme Premier ministre lundi après-midi
  • Il s'est ensuite rendu à Berlin pour rencontrer Angela Merkel 

>> A lire aussi

>> Emmanuel Macron, Jour 1 de sa présidence

>> Emmanuel Macron veut être un «président jupitérien», mais ça veut dire quoi?

>> Jean-Yves Le Drian, en bonne passe pour rester au gouvernement

>> Les quatre défis économiques qui attendent Emmanuel Macron

 

23h00: Ce live est terminé

Bonne nuit à tous, on se retrouve demain pour la suite, alors que le Premier ministre rencontrera dans la matinée le chef de l'Etat à l'Elysée pour discuter de la formation du nouveau gouvernement.

22h30: Une nouvelle liste En Marche pour les législatives publiée

Cette fois, il y a 511 candidats investis, y compris plusieurs issus du Modem. Le point ici.

22h00: Le point sur l'intervention d'Edouard Philippe

Le nouveau Premier ministre juge que le pays est plus important que le parti (LR). Le point sur son intervention ici.

21h00 : Nathalie Kosciusko-Morizet signe l’appel à saisir « la main tendue » d’Emmanuel Macron

Une trentaine d’élus de la droite et du centre ont signé une lettre appelant à saisir la « main tendue » par Emmanuel Macron avec la nomination d’Edouard Philippe comme Premier ministre. Nathalie Kosciusko-Morizet confirme qu’elle en fait bien partie.

 

https ://twitter.com/nk_m/status/864191873744859138

20h45 : Baroin « regrette » la nomination de Philippe

Invité du JT de France 2, François Baroin, « regrette à titre personnel » le choix d’Edouard Philippe comme Premier ministre. Alors qu’Emmanuel Macron semble vouloir redessiner le paysage politique avec le choix d’un élu LR, François Baroin promet « de placer cette campagne législative au juste niveau ».

 

20h30 :  Edouard Philippe fait référence au général De Gaulle

« Il y a quelque chose de gaullien dans ce que dit Emmanuel Macron. On est vraiment dans une situation nouvelle: la droite et la gauche ont été éliminé au premier tour de la présidentielle. On peut faire comme si rien ne s'était passé, on peut faire l'essuie-glace. Mais les Français veulent que la France réussisse.»

20h19 : Edouard Philippe s'exprime sur la réforme du droit du travail qu'Emmanuel Macron veut faire par ordonnances

« Le président de la République s'est engagé sur ce projet. Il a expliqué qu'il était indispensable de transformer le droit du travail. Le droit du travail est très lourd, très complexe, il ne protège pas bien les salariés. On ne peut pas ne rien faire » 

 

20h08 Le Premier ministre réaffirme qu'il est un « homme de droite » 

« Je pense que la valeur cardinale de l'organisation de la vie en société c'est la liberté.Outre la liberté économique, la liberté de penser, la liberté d'expression. La deuxième chose c'est une conviction forte que l'Etat à un rôle à jouer et que l'autorité de l'Etat doit être défendue. »

20h05 : Edouard Philippe dit avoir appris sa nomination ce lundi

« On est à la fois honoré de cette proposition et en même temps c'est une décision qu'aucun Premier ministre n'a pris à la légère. » a expliqué le nouveau Premier ministre. 

20h00 : Edouard Philippe invité du JT de TF1 

Le Premier ministre va donner sa première interview après son intronisation. 

19h37 : Fin de la conférence de presse 

A suivre ce soir, l'intervention du nouveau Premier ministre, Edouard Philippe, au 20h de TF1. 

19h27 : Angela Merkel et Emmanuel Macron se disent ouverts à un « changement des traités » 

Pour Angela Merkel, « du point de vue allemand, il est possible de changer [les traités] si c'est raisonnable. Nous sommes pour le changement des traités si c'est pour renforcer la zone euro. Cela m'a toujours dérangée d'entendre du traité de Lisbonne qu'il est parfait.» 

Emmanuel Macron a renchéri : «Je souhaite que la feuille de route commune soit avant tout une feuille de route qui redonne des perspectives à la zone euro (..) si dans ce processus il doit y avoir des changements de traités, nous y sommes prêts». 

19h16 : Emmanuel Macron veut établir une « feuille de route franco-allemande »

Emmanuel Macron se réjouit que « nous puissons ensemble travailler à une feuille de route commune pour l'Union Européenne et la zone euro. Ce sont des sujets d'extrême importance (...) Je serais un partenaire franc, direct et constructif car je pense que la réussite de nos deux pays est intimement liée ». 

19h12 : Emmanuel Macron prend la parole

Après qu'Angela Merkel ait salué la « coopération » franco-allemande, le président français a parlé d'une « relation de confiance ». « L'agenda français sera un agenda de réforme dans les prochains mois, non pas parce que l'Europe le demande, mais parce que la France en a besoin » a expliqué Emmanuel Macron. 

18h51 : La conférence de presse commune d'Angela Merkel et d'Emmanuel Macron doit bientôt débuter 

Le nouveau président français rencontre la chancelière allemande depuis une heure environ. 

18h33 : Emmanuel Macron se rendra au Mali cette semaine 

Le nouveau chef de l'Etat avait annoncé dès son élection qu'il rendrait visite aux troupes françaises engagés dans une opération extérieure. Le déplacement devrait avoir lieu mercredi ou jeudi.  Dimanche, il s'était rendu au chevet de militaires gravement blessés en opération à l'hôpital des armées Percy à Clamart. 

18h04 : Florian Philippot lance l’association « Les Patriotes »

Cette association au sein du Front national, baptisée « les Patriotes », aura pour but de « défendre et porter le message de Marine Le Pen au soir du second tour de l’élection présidentielle », à savoir engager « une transformation profonde » du Front national pour créer « une nouvelle force politique », d’après le journal L’Opinion. Une alliance qui pourrait s’étendre à Debout la France et constituer un rassemblement plus large.

17h47 : Emmanuel Macron est avec Angela Merkel à Berlin

Après Chirac, Sarkozy et Hollande, c’est le 4e président français que rencontre Angela Merkel. En 2012, François Hollande avait oublié une partie du protocole allemand sur le tapis rouge (qui est, il faut le dire, assez complexe). Il semblerait que Macron, lui, s’en soit plutôt bien sorti.

 

17h41 : Edouard Philippe est le plus grand Premier ministre de la Ve République

C’est l’info inutile du jour, qui vous servira peut-être à la machine à café. Edouard Philippe est le plus grand Premier ministre de la Ve République, avec 1,94 m. Emmanuel Macron est, lui, le plus jeune président de la Ve. Un quinquennat des records ?

 

17h24 : François Bayrou « très heureux » du choix du nouveau premier ministre

Sur Twitter, le président du Modem a tenu à afficher son soutien à Edouard Philippe, nommé cet après-midi premier ministre « en raison de ses qualités humaines et de la recomposition qui est ainsi promise à la France. »

17h12 : Emmanuel Macron a atterri à Berlin, il est en route pour la Chancellerie

A Berlin, le tapis rouge est déroulé pour l'arrivée d'Emmanuel Macron, comme le montrent ces tweets. La chancelière, qui l'attend pour 17h30, a déclaré : « Nous ferons tout pour prendre de bonnes initiatives ».

 

17h08 : Pour Marine Le Pen, cette nomination est une confirmation de l’UMPS

Edouard Philippe à Matignon, c’est une « confirmation de l’existence » de « l’UMPS » pour la présidente du Front national.

17h04 : L’appel des élus du centre et de la droite à la « main tendue » de Macron

Une vingtaine d’élus LR et UDI, dont des juppéistes et lemairistes, ont jugé que leurs familles politiques « doivent répondre à la main tendue » par Emmanuel Macron, qui vient de nommer Premier ministre Edouard Philippe, issu de leurs rangs.

Cette nomination « représente un acte politique de portée considérable » et « la droite et le centre doivent prendre la mesure de la transformation politique qui s’opère sous leurs yeux », plaident ces élus, dont Benoist Apparu, Thierry Solère, Fabienne Keller, mais aussi Gérald Darmanin ou Christian Estrosi, dans un communiqué commun.

16h40 : VIDEO. Edouard Philippe a rappelé qu’il était un « homme de droite »

Dans son discours lors de la passation des pouvoirs à Matignon, Edouard Philippe a tenu à rappeler qu’il était un « homme de droite ». « Alors même que vous êtes un homme de gauche et que je suis un homme de droite, nous avons l’un pour l’autre de l’estime. Et nous savons que l’intérêt général doit guider l’engagement des élus, l’engagement des agents de l’Etat et l’engagement de nos concitoyens », a déclaré le nouveau Premier ministre.

 

16h34 : Les Normands au cœur du discours des deux Premier ministre

Ces deux anciens maires de villes normandes (Le Havre pour Edouard Philippe et Cherbourg pour Bernard Cazeneuve) se sont plu à rappeler leurs origines dans les discours de passation de pouvoirs. « Tocqueville disait des Normands qu’ils étaient violemment modérés », a souligné Bernard Cazeneuve.

« Les Normands sont certes violemment modérés, aussi parfois conquérants. Vous êtes complètement normand, et moi aussi. C’est la raison pour laquelle j’ai été heureux de voir que la République vous confiait des responsabilités », a déclaré Edouard Philippe. De son côté, Bernard Cazeneuve a souhaité « la bienvenue » à Edouard Philippe à Matignon et dit son « grand plaisir à [l'] accueillir ».

 

16h24 : Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe viennent de sortir de l'hôtel de Matignon

La passation des pouvoirs a commencé.

16h22 : Revivez l’arrivée d’Edouard Philippe à Matignon après sa nomination.

Accueilli par Bernard Cazeneuve, il s’est ensuite entretenu avec lui avant la passation des pouvoirs.

 

16h18 : France 3 va diffuser un documentaire sur Edouard Philippe

Edouard, mon pote de droite, c’est le nom d’un documentaire réalisé par Laurent Cibien, ami de prépa Hypokhâgne d’Edouard Philippe. France 3 le diffusera ce mardi à 23h10.

 

16h10 : Vous ne devinerez jamais… La passation est aussi en retard

Prévue initialement à 16 heures, la passation de pouvoirs entre Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe n’a toujours pas commencé.

 

16h04 : Des scènes de sexe sous la plume d'Edouard Philippe 

Le nouveau Premier ministre est aussi un auteur de romans. Dans son livre Dans l'ombre, il a décrit avec Gilles Boyer les coulisses de la vie politique. Avec du sexe dedans, comme le montre ce tweet.

 

15h50 : Edouard Philippe, le nouveau Premier ministre sera au JT de 20 heures de TF1 ce soir

Il répondra aux questions de Gilles Bouleau.

15h54 : Emmanuel Macron recevra mardi une délégation pour les JO 2024 à Paris

Ce sera l’une de ses premières réunions de président : mardi à 8h, Emmanuel Macron recevra une délégation du Comité international olympique (Cio) pour évoquer la candidature de Paris pour les Jeux olympiques et paralympiques 2024.

 

15h50 : Macron a un peu négligé la parité depuis sa prise de pouvoir

Sur Twitter, des internautes insistent sur le fait qu’Emmanuel Macron ait nommé 6 personnes (5 conseillers et un premier ministre) mais aucune femme parmi ces heureux élus. Celui qui voulait une parité parfaite parmi ses députés va-t-il la zapper dans son cabinet ?

 

15h43 : Les vieux tweets d’Edouard Philippe refont surface

Sur Twitter, des internautes facétieux ont fouillé dans les vieux tweets du nouveau premier ministre. Pour le meilleur, et pour le pire, notamment quand il évoque le « banquier d’affaires » Emmanuel Macron.

 

15h41 : Le FN investit un candidat en Essonne face à Dupont-Aignan pour les législatives

L’accord n’aura pas tenu longtemps. Le Front national annonce l’investiture aux législatives d’un candidat dans la 8e circonscription de l’Essonne face à Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), actuel député de la circonscription candidat à sa réélection.

"Il ne s’agit pas d’être contre Nicolas Dupont-Aignan, mais d’être présent dans la totalité des 577 circonscriptions", a justifié Nicolas Bay, directeur de la campagne des législatives.

15h34 : Jean-Luc Mélenchon a appelé ses électeurs à voter pour ne pas « donner les pleins pouvoirs » à Emmanuel Macron

Jean-Luc Mélenchon a estimé ce lundi que la nomination d’un Premier ministre LR, Édouard Philippe, revenait à dire que « la droite vient d’être annexée » par le président Emmanuel Macron.

Jean-Luc Mélenchon a évoqué un « attelage hasardeux ». « Ne donnez pas les pleins pouvoirs à M. Macron et à son Premier ministre, une cohabitation est nécessaire » avec une gauche majoritaire aux prochaines législatives, a développé le leader de La France insoumise, arrivé quatrième au premier tour de la présidentielle, dans une courte allocution depuis son quartier général retransmise sur BFMTV.

15h29 : Les réactions politiques s’enchaînent après cette nomination

Pierre Laurent, chef de file du Parti communiste, déplore une défaite de la gauche dans un communiqué. « Avec la nomination d’Édouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre, comme Premier ministre, la présidence Macron prend sa véritable tournure : ni de gauche, ni de gauche. »

Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem et bras droit de François Bayrou, a salué la nomination d’Edouard Philippe (LR) à Matignon, y voyant « un signal de large rassemblement et de recomposition politique ».

 

15h23 : Revivez la nomination du premier ministre Edouard Philippe

De sa traversée de Paris en taxi suivi par des caméras, à sa nomination sur le perron de l’Elysée, revivez le lundi fou d’Edouard Philippe.

 

15h19 : Les conseillers de Bernard Cazeneuve célèbrent leur libération

Après plus de 6 heures d’attente, les conseillers de l’ex-locataire de Matignon sont soulagés que cette nomination soit finalement arrivée.

 

15h15 : La passation de pouvoirs entre Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe à 16h à Matignon

Tout est prêt depuis plusieurs heures dans la cour de Matignon pour que la cérémonie de passation entre le dernier Premier ministre de François Hollande et le premier d'Emmanuel Macron puisse avoir lieu, et employés et journalistes s'y pressent déjà.

15h10 : Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, réagit à cette nomination

Le premier secrétaire du Parti socialiste a réagi sur Twitter, immédiatement après la nomination d’Edouard Philippe. « Maintenant c’est clair : avec un Premier ministre de Droite, le Parlement a besoin de Gauche ! », a-t-il écrit.

 

15h08 : Le Premier ministre devrait annoncer la composition de son gouvernement demain en fin de journée

 

15h05 : Cinq choses que vous ne saviez pas sur Edouard Philippe, le nouveau Premier ministre

Notre journaliste a rassemblé pour vous un condensé d'anecdotes sur le nouveau Premier ministre.

 

14h59 : Alain Juppé souhaite « bonne chance » au nouveau Premier ministre

Le nouveau premier ministre est un fidèle d’Alain Juppé. "Il a toutes les qualités pour assumer la fonction", a réagi le maire de Bordeaux, qui lui a souhaité « bonne chance » pour cette fonction « difficile ». Il a également réaffirmé qu'il soutiendrait le candidat investi par son parti Les Républicains lors des législatives. 

14h55 : Avec une petite demi-heure de retard, Alexis Kohler annonce la nomination d'Edouard Philippe

Qui est Edouard Philippe, le premier ministre français ? Découvrez-le dans notre vidéo, ci-dessous.

 

14h49 : Edouard Philippe est nommé Premier ministre

 

14h25 : Le conseiller sécurité d’Emmanuel Macron retourne dans la société civile

Le conseiller sécurité d’Emmanuel Macron a quitté En Marche !, d’après le journal Le Monde. Didier Casas a repris son activité chez Bouygues Telecom, dont il était le directeur général-adjoint avant de prendre un congé sans solde l’an dernier pour accompagner l’ancien ministre. Il n’exclut toutefois pas un retour auprès du président si l’occasion se présente.

 

14h05 : L’alliance entre Dupont-Aignan et Marine Le Pen a laissé des traces durables au sein de Debout la France

Ci-dessous, un article de notre journaliste sur ces défections en Haute-Garonne.

>> A lire aussi : Haute-Garonne. Après l’épisode FN, quatre candidats Debout la France renoncent à se présenter

 

13h56 : La boulette d'un eurodéputé allemand ? 

Sur Twitter, Jo Leinen, élu au Parlement Européen, demande à François Bayrou, « nouveau ministre des Affaires étrangères » d'intervenir au Gabon. Sauf qu'aucun membre du gouvernement n'a été officiellement annoncé pour l'instant...

 

13h40 : Le nom du Premier ministre annoncé dans moins d'une heure à l'Elysée

L'Elysée vient de publier un communiqué annonçant la nomination du Premier ministre « à 14h30 ». C'est Alexis Kohler, le nouveau secrétaire général de l'Elysée, qui en fera l'annonce. 

 

13h34 : Une tribune prémonitoire ?

Le 4 mai, Edouard Philippe signait sa dernière chronique de campagne pour Libération. Evoquant le cas où Emmanuel Macron serait élu, il estimait que ce dernier devrait « sortir du face-à-face ancien, culturel, institutionnalisé et confortable de l’opposition droite-gauche pour constituer une majorité d’un nouveau type ». 

13h25: Bernard Cazeneuve a visiblement prévu de soigner sa sortie

 

12h50 : Les conseillers de Cazeneuve sont (aussi) dans l'attente

 

12h44 : Marine Le Pen redevient présidente du Front national

Marine Le Pen avait quitté son poste de présidente lors de la campagne d'entre-deux tours. Elle reprend la place de Steeve Briois, éphémère président du parti.

 

12h25 : Edouard Philippe, le favori, s’est arrêté à l’Assemblée nationale

Suivi par des dizaines de journalistes à moto, le taxi d’Edouard Philippe, maire du Havre, s’est arrêté devant l’Assemblée nationale, située à un kilomètre de Matignon. Edouard Philippe, vêtu d’un costume, est descendu du véhicule et s’est immédiatement dirigé dans le bâtiment.

On vous glisse cette carte pour repérer le quartier.

 

12h16 : Edouard Philippe circule dans un taxi dans Paris, les caméras le suivent

 

12h05 : Le PS a offert un cadeau de départ à François Hollande

Comme Mitterrand en 1995, François Hollande s’est dirigé vers le siège du Parti socialiste après avoir quitté l’Elysée. C’était la première fois qu’il revenait à Solférino depuis 2012, rappelle Le Monde. Ses anciens compères du PS lui ont offert un cadeau de départ : une toile de l’artiste Catherine Duchêne, intitulée La Bonne Etoile. Autre temps, autres mœurs, Mitterrand, lui, avait eu une Twingo.

 

11h45 : Bernard Cazeneuve est de retour dans la cour de Matignon

On vous fait suivre ses déplacements depuis ce matin : après être parti rendre visite à « un ami », Bernard Cazeneuve est de retour dans les locaux de Matignon. La passation de pouvoir serait-elle imminente ?

 

11h18 : Vous pouvez aller prendre un café, la nomination ne se fera « pas avant midi », d’après Matignon.

L’attente continue. Le nom du nouveau premier ministre n’a toujours pas été communiqué mais ne cache aucun « problème » d’après Matignon. Le service de presse a précisé que la nomination n’aurait pas lieu avant midi.

 

10h55 : Cazeneuve s’est absenté, la nomination n'est pas pour tout de suite

Bernard Cazeneuve est allé voir « un ami », d’après des journalistes présents sur place. L’attente continue…

 

10h40 : Qui est le remplaçant de Marion Maréchal-Le Pen ?

Hervé de Lépineau, avocat à Carpentras, était le suppléant de Marion Maréchal-Le Pen. C’est lui qui reprend la circonscription de la députée sortante, qui a décidé de mettre sa carrière politique entre parenthèses.

>> A lire aussi : Législatives. Hervé de Lépinau, l'actuel suppléant de Marion Maréchal-Le Pen, reprend le flambeau

 

10h29 : Audiences record pour la passation de pouvoir entre Hollande et Macron dimanche

Vous étiez nombreux devant votre téléviseur dimanche matin pour la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron. Près de 7,2 millions de téléspectateurs ont regardé la cérémonie, contre 4,6 millions en 2012 pour l’investiture de François Hollande, selon Médiamétrie. Peut-être est-ce une question de jour : en 2012, la passation avait eu lieu en pleine semaine, un mardi.

10h06 : Selon Nicolas Dupont-Aignan, le choix d’Edouard Philippe serait un message de « clarté »

Nicolas Dupont-Aignan a commenté la nomination du nouveau Premier ministre sur BFM-TV. Interrogé sur la possible nomination d’Edouard Philippe, il a estimé que « cela aurait le mérite de la clarté politique ». Le chef de file du mouvement Debout la république a ajouté: « Emmanuel Macron est un jeune président pour une vieille politique. Emmanuel Macron a gagné et je respecte le président. » Le maire d'Yerre a également ajouté qu'il mettait fin à son accord politique avec le Front national après la défaite de Marine Le Pen. 

>> A lire aussi : Présidentielle. Qui est Edouard Philippe, pressenti à Matignon?

 

09h54 : Christian Estrosi redevient maire de la ville de Nice

C'est le retour de Christian Estrosi à la tête de la ville de Nice. Après sa démission la semaine dernière de la présidence de la région de Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Conseil municipal l'a réélu à la tête de la ville. 

 

09h41 : Camions de déménagement et micros installés dans la cour

La nomination du Premier ministre et la passation de pouvoirs sont imminentes. Dans la cour de Matignon, des micros ont été installés. Et il semblerait que Bernard Cazeneuve et ses équipes aient fini leurs cartons : des camions de déménagement sont également entrés dans le bâtiment.

 

09h30 : Bernard Cazeneuve est arrivé ce matin à Matignon

Selon toute vraisemblance, la nomination du Premier ministre devrait avoir lieu dans la matinée, car Bernard Cazeneuve, le Premier ministre sortant, est arrivé à Matignon un peu après 8h30 pour la passation de pouvoir.

 

09h24 : Macron en « sauveur » à la une de l’hebdo politique allemand Die Zeit

Emmanuel Macron fait la une de l’hebdomadaire d’analyse politique allemande Die Zeit. Le journal lui a dessiné une auréole au-dessus de la tête, accompagnée de ce titre « Der Heiland », « Le Sauveur » en français…

 

09h16 : Edouard Philippe « correspond au profil », d’après un proche du président

« Il est l’un de ceux qui correspondent très clairement au profil défini », a déclaré Benjamin Griveaux, porte-parole d’En Marche ! sur Europe 1 ce matin. A savoir « des compétences et qualités reconnues », ainsi qu’une « expérience politique », a détaillé ce proche du président.

09h13 : Jean-Pierre Raffarin porteur d’une lettre d’Emmanuel Macron au président Xi Jinping

Jean-Pierre Raffarin remet lundi une lettre d’Emmanuel Macron au président chinois dans laquelle il « plaide pour une relation de confiance » avec l’État asiatique. « C’est un message qui indique le grand intérêt qu’a la France à avoir des relations apaisées et de confiance avec la Chine », affirme Jean-Pierre Raffarin lundi 15 mai, à franceinfo.

9h06 : Hervé de Lépinau, candidat à la succession de Marion Maréchal-Le Pen

Hervé de Lépinau, un avocat de Carpentras, est candidat pour devenir député dans la troisième circonscription de Vaucluse, détenue par Marion Maréchal-Le Pen, a-t-il indiqué ce matin sur France BleuLa députée FN de France avait annoncé qu’elle se retirait de la vie politique pour des raisons personnelles et politiques.

8h55: Investiture d’Emmanuel Macron : un sans-faute pour la presse

L’investiture d’Emmanuel Macron fut un impeccable sans-faute assure lundi la presse pour qui désormais les choses sérieuses et difficiles commencent pour le nouveau président de la République. « Ce fut un impeccable sans-faute. Tout avait été pensé et calculé pour donner à cette journée une gravité présidentielle », se félicite Grégoire Biseau, dans Libération. « Il n’y eut pas le moindre faux-pas, pas la plus petite erreur de protocole ou de mise en scène », confirme Sébastien Lacroix, de l’Union/L’Ardennais. « La passation de pouvoir a tenu ses promesses protocolaires, politiques, humaines », juge Paul Caraci, du Midi Libre. « Le voilà désormais à l’épreuve du pouvoir et de son exercice », souligne Pascal Coquis des DNA.

M

8h41: Le juppéiste Edouard Philippe donné comme favori à Matignon

Emmanuel Macron nomme ce lundi son Premier ministre. Le nom d’Edouard Philippe, 46 ans, député-maire Les Républicains du Havre et proche d’Alain Juppé, a circulé avec insistance durant le week-end. 20 Minutes vous en dit plus sur ce proche d’Alain Juppé.

Présidentielle: Qui est Edouard Philippe, pressenti à Matignon?

 

8h35: Gaspard Gantzer ne sera pas candidat aux élections législatives

L’ancien conseiller presse de François Hollande avait été annoncé candidat aux législatives en Ille-et-Vilaine sous l’étiquette La République en marche !. Il a expliqué, ce matin, sur Europe 1, pourquoi il a finalement  décidé de ne pas se présenter. « Emmanuel Macron, que je connais depuis très longtemps, m’a fait cette proposition à la dernière minute. Ça m’a beaucoup honoré, j’ai pris 24 heures pour réfléchir puis j’ai refusé parce que ce n’était vraiment pas la bonne idée », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « Si un jour je dois faire de la politique, c’est à Paris. »

7h50: Jean-Yves Le Drian parti pour rester

En attendant de connaître le nom du futur Premier ministre, il en est un qui pourrait bien rester au gouvernement: l'inoxydable Jean-Yves Le Drian, au Ministère de la Défense. C'est en tout cas ce que croit savoir le JDD. Les détails sont à lire par ici.

7h35: Emmanuel Macron déjeunera avec Donald Trump

Le président américain et Emmanuel Macron auront un « long déjeuner » le 25 mai à Bruxelles, pour « comparer leurs opinions », a déclaré dimanche soir un haut représentant de l’administration américaine. Selon la Maison Blanche, et en dépit des rumeurs selon lesquelles Donald Trump aurait préféré une victoire de Marine Le Pen, les deux présidents ne seraient pas des partenaires aussi éloignés que ça.

« Ce sont deux des leaders les plus récents sur la scène internationale », a ainsi affirmé un haut représentant de l’administration Trump, selon qui l’appel téléphonique récent entre les deux hommes se serait très bien passé.

7h02: Qui sera le nouveau Premier ministre, nommé ce lundi?

Un nom revient avec insistance: celui d'Edouard Philippe, maire LR du Havre proche d'Alain Juppé. On fait le point sur les autres profils qui circulent par ici.

>> A lire aussi : Edouard Philippe à Matignon, le choix de la «transgression»?