VIDEO. «Montre moi ton QG»: Bons baisers de chez Nicolas Dupont-Aignan

CONFIDENTIEL Le candidat de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, nous a ouvert les portes de son QG de campagne…

Emilie Petit

— 

Dans le QG de Nicolas Dupont-Aignan.

Dans le QG de Nicolas Dupont-Aignan. — Émilie Petit

Épuré. Boisé. Le QG de campagne de Nicolas Dupont-Aignan fait dans la sobriété. Abstraction faite de son emplacement privilégié - dans le 7e, à quelques mètres de l’Assemblée nationale - et de son style haussmannien tant prisé dans la capitale. Grand standing chez Debout la France.

« Nous sommes ici en location », explique Olivier Clodong, directeur de campagne du candidat. « Un budget conséquent » dans la campagne du président de Debout la France, ajoute-t-il. Sans en dévoiler le montant. La hauteur de plafond et les fenêtres qui placardent une partie du QG donnent l’impression de pièces immenses… mais plutôt vides. « C’est normal, une bonne partie de l’équipe est partie avec Nicolas en déplacement », précise Olivier.

Accrochés au mur ou posés sur un meuble, des photos de militants, de Nicolas Dupont-Aignan en déplacement. Des selfies aussi. Affichés presque comme des photos prises entre copains pendant les vacances.

Dans le bureau des secrétaires, des «souvenirs de vie» accrochés au mur.
Dans le bureau des secrétaires, des «souvenirs de vie» accrochés au mur. - Émilie Petit

Sur les tables, des tasses en carton remplies de café. « Moi, j’en bois cinq par jour. Sans compter ceux que je bois, le matin, chez moi » raconte Alexandre Loubet, président des Jeunes de Debout la France, en charge de scruter la presse pendant la campagne. Face à lui, un meuble rempli de journaux. Le Monde, L’Obs, Libération, Marianne, Le Figaro… « Ce que je peux regretter, c’est la manière dont certains médias traitent plus ou moins de Nicolas Dupont-Aignan », ajoute-t-il, un sourire en coin.

Catherine et Liliane au service de Nicolas 

Deuxième étage. Là-haut se cachent les secrétaires du parti, « un peu comme Catherine et Liliane ! » s’amuse Alexandre. S’entremêlent, sur les murs du bureau, des photos des proches soutiens du candidat. Et de son chien.

Dans le bureau d’en face, l’atmosphère semble plus calme. Normal, Aïssa et son équipe sont en pleine création. Quand ils ne « live-tweettent » pas. C’est d'ici que sortent tous les contenus digitaux. Là aussi, sur la porte s’étalent des photos souvenirs du candidat et de son équipe. Parce que chez Nicolas Dupont-Aignan, on s’épaule, on s’entraide, on se soutient. Bref, on s’envoie du love.