VIDEO. Présidentielle: Fillon dévoile son programme économique et veut «supprimer les 35 heures»

LES REPUBLICAINS Il affirme qu’il est le seul candidat à l’élection présidentielle à « incarner une vraie rupture » pour redresser l’économie…

H. B. avec AFP

— 

François Fillon, le 6 mars 2017.

François Fillon, le 6 mars 2017. — CHAMUSSY/SIPA

Il veut laisser les affaires derrière lui. François Fillon va se recentrer ce lundi sur sa campagne en présentant les principales mesures de son programme économique. Il promet notamment de lancer une série de réformes dans les trois premiers mois de son mandat s’il est élu.

François Fillon affirme qu’il est le seul candidat à l’élection présidentielle à « incarner une vraie rupture » pour redresser l’économie, et le seul en mesure de disposer d’une majorité parlementaire pour appliquer sa politique, dans une interview à paraître lundi dans Les Échos.

Baisse des charges salariales

« Mon projet reste et restera celui de la primaire », assure-t-il : « Nous avons simplement amélioré certains volets, notamment la baisse des charges salariales afin qu’elle bénéficie davantage aux petits salaires ». « Il s’agira d’un forfait de 350 euros par salarié par an, 700 euros pour un couple, soit un effort substantiel de 7,7 milliards d’euros », explique-t-il.

Au total, le candidat de la droite prévoit « 25 milliards d’allégements de charges et de taxes sur tous les salaires, qui s’ajouteront à la transformation dès 2018 du crédit d’impôt compétitivité et emploi (CICE) en baisse directe de cotisations ».

« La suppression des 35 heures » et la refonte du Code du travail

Interrogé sur le calendrier qu’il envisage de mettre en œuvre, il entend faire voter « les principales réformes sociales » dans les trois mois qui suivraient son élection, avec notamment « la suppression des 35 heures » et la refonte du Code du travail.

>> A lire aussi : Fillon dévoile son plan santé... et rétropédale sur la Sécurité sociale

« Une grande loi travail sera adoptée, et je suis favorable, pour certains volets, à agir par ordonnance car il faudra aller vite », déclare-t-il. Dans le domaine économique et social, « j’envoie des signaux très clairs. Il n’y en a aucun dans le programme d’Emmanuel Macron », assure François Fillon.

Des mesures pour renforcer le pouvoir d’achat

« Les mesures de soutien au pouvoir d’achat seront également mises en œuvre dans ces cent premiers jours, au cours desquels nous engagerons la réforme de l’Etat », a précisé le candidat de la droite aux Echos. François Fillon propose également de relever le plafond du quotient familial « dès l’année prochaine, de même que sera rétablie immédiatement l’universalité des allocations familiales ».