François Fillon dit avoir oublié de mentionner le prêt de 50.000 euros dans sa déclaration de patrimoine

LIVE Revivez les événements de la journée par ici... 

F.F.

— 

François Fillon en meeting à Maisons-Alfort.

François Fillon en meeting à Maisons-Alfort. — Patrick KOVARIK / AFP

L'ESSENTIEL: 

  • François Fillon aurait obtenu en 2013 un prêt de 50.000 euros, sans intérêts et non déclaré. 
  • Le candidat LR explique, par la voix de son avocat, avoir oublié de renseigner ce prêt dans sa déclaration de patrimoine à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).
  • François Fillon lance un appel aux centristes à « rejoindre » sa campagne, affirmant que droite et centre avaient « les mêmes valeurs » et « les mêmes objectifs » lors de son meeting à Orléans.

 

A LIRE AUSSI: 

>> A lire aussi : Pourquoi un ticket Fillon-Baroin séduit à droite

>> A lire aussi : A Orléans, François Fillon tend la main à ceux qui l’ont lâché

>> A lire aussi : «Plus on tarde à mettre en place un plan B, plus on risque de perdre», estime le sénateur Alain Houpert

 

23h00: Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi

21h52 : L'UDI valide l'accord avec LR sur les investitures

Le parti centriste attend des « initiatives » de François Fillon sur le centre. 

 

 

21h25: A Orléans, Fillon tend la main à ceux qui l’ont lâché

Au lendemain de son bras de fer remporté au sein de sa famille politique, François Fillon tend désormais la main pour œuvrer au «rassemblement» derrière sa candidature... Notre reportage est à lire par ici : 

>> A lire aussi : A Orléans, François Fillon tend la main à ceux qui l’ont lâché

 

21h20 : Pendant ce temps, Hamon est en meeting à Marseille

Un peu sous les radars médiatiques ces derniers jours à cause de l'affaire Fillon, le candidat socialiste a donné un meeting à Marseille ce soir. 20 Minutes y était.

>> A lire aussi : Hamon en meeting à Marseille devant des socialistes en ordre dispersé

 

21h: Un déplacement au Liban à Pâques ?

François Fillon pourrait se rendre au Liban au mois d'avril, après Emmanuel Macron et Marine Le Pen notamment, selon notre journaliste Anne-Laëtitia Béraud.

 

20h55 : « Des nominations importantes dans la semaine prochaine »

Selon la journaliste de 20 Minutes Anne-Laëtitia Béraud, qui suit François Fillon en meeting à Orléans ce mardi soir, « des nominations importantes [auront lieu] dans la semaine prochaine ». La campagne est toujours aussi difficile pour le candidat qui privilégiera des « déplacements secs », avec moins de terrain. Pour éviter les images peu flatteuses d’un candidat hué ou pris à partie par des manifestants ?

 

20h05: Fillon lance un appel aux centristes à le rejoindre

François Fillon a lancé un appel aux centristes à « rejoindre » sa campagne, affirmant que droite et centre avaient « les mêmes valeurs » et « les mêmes objectifs » lors de son meeting à Orléans. « J’invite solennellement et amicalement nos partenaires centristes à rejoindre ma campagne. Nous avons les mêmes valeurs, les mêmes objectifs, et c’est ensemble que nous bâtirons la majorité gouvernementale qui redressera la France », a-t-il déclaré.

19h35: «J’appelle au rassemblement », lance Fillon

«J’appelle au rassemblement», a d’emblée déclaré François Fillon lors de son meeting. «Nous voulons tourner la page du quinquennat Hollande alors allons-y !»

 

19h05: Fillon accueilli avec des casseroles à Orléans

Comme la semaine dernière, le candidat de la droite a été accueilli par une quinzaine de personnes brandissant des casseroles devant le Palais des congrès d’Orléans, juste avant le début de son meeting.

 

18h55: Le Conseil supérieur de la magistrature proteste à son tour contre Fillon et Le Pen

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), réuni ce mardi, a lui aussi exprimé son « inquiétude » face aux attaques de François Fillon et Marine Le Pen contre la justice, qui selon lui « minent la démocratie ». « S’attaquer à l’institution judiciaire, c’est miner la démocratie et l’État de droit, qui doit garantir à tous le respect effectif de la légalité », a estimé cet organe qui joue un rôle essentiel dans les nominations des magistrats, ainsi que dans les procédures disciplinaires les concernant.

18h45: Le président du groupe PS à l’Assemblée Olivier Faure à «la nausée»

Le président du groupe PS à l’Assemblée Olivier Faure « commence à avoir un peu la nausée » au sujet des affaires de François Fillon et ses « liaisons dangereuses avec des hommes d’affaires » après les dernières révélations du Canard enchaîné. « Il y a un moment où on voudrait arrêter de découvrir les distances prises avec la prudence et la moralité par François Fillon. Ce prêt non déclaré, c’est une nouvelle infraction, une nouvelle omission », a déploré Olivier Faure.

18h43: Une salle de prière aurait été aménagée au Conseil régional à Nantes quand Fillon y siégeait, révèle Le Canard

Un bureau du Conseil régional des Pays de la Loire aurait été aménagé en salle de prière à l’époque où François Fillon siégeait dans l’exécutif de la région (1998-2004), affirme Le Canard enchaîné dans son édition de mercredi. Selon l’hebdomadaire, les socialistes, quand ils ont remporté les élections régionales en 2004, ont découvert à l’étage du cabinet du président « un bureau aménagé en chapelle » avec « un crucifix, un prie-Dieu et des images pieuses ».

18h40: «François Fillon n’est pas un homme d’argent», assure Accoyer

Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée nationale et patron des Républicains, a assuré ce mardi sur BFMTV que « François Fillon n’est pas un homme d’argent ». « Il y a eu polémique, enquête, explications… Passons à autre chose », a-t-il ajouté.

18h32: Fillon est «en train de devenir le Sarkozy de 2012», «sans la vitalité», estime Macron

François Fillon est « en train de devenir le Nicolas Sarkozy de 2012, sans la vitalité », a estimé ce mardi Emmanuel Macron en épinglant notamment « les affaires et la radicalisation du discours » du candidat de la droite à la présidentielle.

17h57 : Prêt de 50.000 euros non déclaré, Fillon prétexte un « oubli » face aux enquêteurs

Le candidat explique, par la voix de son avocat, avoir oublié de renseigner ce prêt dans sa déclaration de patrimoine à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Lors de son audition le 30 janvier, dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs de son épouse et de deux de ses enfants, François Fillon a révélé « cet oubli matériel dans sa déclaration », a expliqué Me Antonin Levy, précisant que ce prêt personnel, qui remonte à 2013 selon Le Canard enchaîné, « a été intégralement remboursé ».

17h43 : Marc Ladreit de Larcharrière confirme le prêt de 50.000 euros à François Fillon

L'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de la Revue des deux mondes, confirme avoir accordé un prêt sans intérêts de 50.000 euros à François Fillon, qui l'a remboursé, selon une déclaration de son avocat.

«Ce prêt a existé et il a été remboursé. C'est un non-événement», a déclaré l'avocat du PDG de Fimalac, proche du candidat de la droite à la présidentielle.

17h21 : François Fillon recueille 634 nouveaux parrainages

Malgré les déboires de François Fillon, ses soutiens politiques ne se découragent pas : 634 nouveaux parrainages ont été validés rien qu'aujourd'hui par le Conseil constitutionnel.

>> A lire aussi : VIDEO. Présidentielle 2017. Cinq candidats qualifiés, Juppé fait un bond et Baroin pointe son nez... Où en est la course aux 500 parrainages?

Il prend la tête avec 1789 parrainages. Ses adversaires Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud ont aussi dépassé le seuil des 500 parrainages requis pour participer à l'élection.

Alain Juppé, bien qu'il ne soit pas candidat, a recueilli 242 parrainages.

16h14 : Fillon aurait obtenu en 2013 un prêt de 50.000 euros, sans intérêts et non déclaré
 

C'est ce qu'annonce le Canard enchaîné ce mardi.

D'après l'hebdomadaire, François Fillon a obtenu en 2013 de l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière un prêt de 50.000 euros, sans intérêts et non déclaré. Le candidat de la droite à la présidentielle «n'a pas jugé utile de faire figurer» ces 50.000 euros sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, selon Le Canard. Ce prêt a été «intégralement remboursé», a affirmé au Canard l'avocat de Fillon, Me Antonin Levy.

16h : Pourquoi les figures de la droite du Grand-Est sont plus nombreuses à avoir lâché le candidat

L’annonce du maintien de François Fillon malgré sa future mise en examen a été la sortie de trop. Pour la porte-parole de Les Républicains Valérie Debord, la déclaration du candidat mercredi 1er mars a marqué la fin de son soutien personnel. « Mon problème a été de me retrouver face à un manquement à la parole donnée », justifie-t-elle. 

Notre papier à lire par ici

15h30 : Pour les Bordelais, Juppé, « aurait fait un président digne, expérimenté et rassurant »

Il a « hésité, réfléchi. » Cela a été « une décision difficile à prendre, très difficile même. » Mais il a finalement tranché. Alain Juppé a annoncé lundi « une bonne fois pour toutes » qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle. Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir à Bordeaux, son fief. Alain Juppé a reçu sur les réseaux sociaux un nombre incroyable de messages de soutiens. Lire notre papier par ici

15h : Le rendez-vous entre Sarkozy, Fillon et Juppé n'aura finalement pas lieu

La rencontre prévue entre Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon pour mettre fin à la crise qui gangrène la campagne du candidat de la droite n'aura finalement pas lieu, a indiqué ce mardi l'entourage de l'ancien chef de l'Etat. «Nicolas Sarkozy a eu Alain Juppé au téléphone et il rencontrera individuellement MM. Juppé et Fillon dans les prochains jours», a-t-on précisé de même source. Cette rencontre à trois devait initialement se tenir mercredi, selon l'entourage de M. Sarkozy, une date que celui de Fillon s'était gardé de confirmer.