Régionales en Bretagne: Les propositions phares de la liste de Marc Le Fur

REGIONALES Le leader de la droite et du centre mise sur l’économie et l’emploi…

Camille Allain

— 

Le député des Côtes d'Armor Marc Le Fur est tête de liste de la droite et du centre aux régionales en Bretagne. Ici le 10 novembre à Rennes.

Le député des Côtes d'Armor Marc Le Fur est tête de liste de la droite et du centre aux régionales en Bretagne. Ici le 10 novembre à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Deux jours après son rival Jean-Yves Le Drian, le député des Côtes d’Armor Marc Le Fur, tête de liste de la droite et du centre aux régionales, a décliné à son tour son « programme pour la Bretagne ». Au total, ce sont 55 propositions qui sont listées, dont une grande partie concerne le monde économique. « Il est difficile d’établir un programme pour tout le monde. Mais avec ces mesures, nous nous présentons comme la seule liste de changement », estime le candidat. Logement, transport, éducation et santé sont également au menu.

Un prêt à taux zéro. « Le Gouvernement nous a copiés. Comme quoi l’idée doit être bonne ». Pour aider les primo-accédants et « inciter les jeunes à s’installer », la liste de Marc Le Fur propose d’accorder un prêt à taux préférentiel aux ménages souhaitant acheter un bien immobilier. Plafonné à 20.000 euros, ce prêt sera 2 % inférieur aux taux pratiqués par les banques. « Actuellement, ce sera donc un prêt à taux zéro, et sans condition de ressources, pour que les classes moyennes puissent en profiter ». Coût estimé de l’opération : 48 millions d’euros sur l’ensemble du mandat.

Un code du travail breton. « Tout le monde s’accorde à dire qu’il faut réformer le code du travail. Je propose que la Bretagne serve de terre d’expérimentation ». Si les régions voient leurs compétences économiques augmenter, Marc Le Fur se propose même de tester une plus grande flexibilité du travail. « Nous avons des relations de travail plus apaisées en Bretagne donc nous pouvons essayer des choses. Si l’Etat nous le permet, nous aimerions par exemple supprimer les seuils (10, 20, 50 salariés), dont on sait qu’ils sont anti-emploi ».

>> A lire aussi : Pourquoi l’UDI a retiré son investiture à Marc Le Fur ?

La rémunération au mérite des fonctionnaires. « Là aussi, on nous copie ». Après les déclarations d’Emmanuel Macron, l’idée de motiver les fonctionnaires par une prime au mérite a aussi fait son chemin dans l’esprit de Marc Le Fur. Le candidat Les Républicains souhaiterait appliquer cette idée aux salariés du Conseil régional. La maîtrise des coûts est également annoncée, laissant penser que les départs à la retraite ne seront pas remplacés. Les élus s’engagent par ailleurs à baisser leur indemnité de 10 %.

Des primes aux étudiants en médecine. Frappée par les déserts médicaux, la Bretagne intérieure veut attirer des médecins. La liste de Marc Le Fur propose de financer une partie des frais d’études des futurs médecins. En échange, les praticiens s’engageraient à exercer dans des zones prioritaires.

De la wifi dans les bus et trains. Le député a également annoncé vouloir équiper tous les trains régionaux (TER) et bus de wifi. Marc Le Fur assure également pouvoir fournir une connexion de 30 mega à tous les Bretons lors du mandat : « C’est essentiel pour les habitants, mais aussi pour les entreprises ».

Un Space du numérique. A l’image du Salon de l’élevage qui a lieu chaque année à Rennes, la liste de droite et du centre veut créer un « salon du numérique » dans la capitale bretonne.

Mots-clés :