Vincent Feltesse, dans son bureau de président de la Communauté urbaine de Bordeaux, le 11 avril 2013
Vincent Feltesse, dans son bureau de président de la Communauté urbaine de Bordeaux, le 11 avril 2013 - S.ORTOLA/20MINUTES

A Bordeaux, Elsa Provenzano

Les représentants du Parti socialiste, d’Europe écologie-Les verts (EELV), du parti radical de gauche et du parti communiste se sont réunis jeudi 9 janvier à Bordeaux pour signer un accord en vue des élections municipales des 23 et 30 mars. Lors de ces échéances, les électeurs vont élire pour la première fois non seulement les conseillers municipaux mais aussi les conseillers communautaires de l’agglomération bordelaise.

Un projet commun en février

«Cet accord est évident et nécessaire. Personne n’aurait compris qu’après six ans, on rende séparément compte de ce mandat», estime le sénateur et conseiller communautaire socialiste Alain Anziani. Et à l’heure du bilan, les conseillers sont plutôt satisfaits. «On a humanisé la communauté urbaine (CUB) et on a été à la reconquête de l’espace public avec le développement de logements et de transports publics», relève Gérard Chausset, conseiller communautaire EELV. Les élus de gauche présenteront leur projet commun courant février. Et, quel que soit l’issue du scrutin en mars, ils souhaitent que leur candidat Vincent Feltesse reste président de la CUB.