Anne Hidalgo, en mai 2013.
Anne Hidalgo, en mai 2013. - V. WARTNER / 20 MINUTES

Anne Hidalgo néglige-t-elle son mandat de conseiller d’arrondissement (CA)? La tête de liste PS du 15e et candidate à la Mairie de Paris n’assiste en tous les cas plus beaucoup aux CA du 15e depuis bientôt deux ans.

En 2012, comme l’attestent les PV de séance, elle y a assisté deux fois sur neuf. En 2013, elle n’a été absente qu’une seule fois, le 9 décembre. Mais elle n’a assisté à une séance entière qu’une seule fois, comme permettent de le savoir précisément les vidéos des CA mises en ligne sur le site Internet de la mairie du 15e. Les autres fois, sa présence, qui lui permet d’émarger, est relative. Le 4 février, elle arrive deux minutes avant la fin de la séance. Le 18 mars, elle n’assiste qu’au dernier quart d’heure. Le 7 octobre, elle est présente durant trois quarts d’heure lors d’un CA qui dure trois heures et 45 minutes et le 4 novembre, elle s’en va au bout de 57 minutes, ratant les deux heures suivantes de débats.

«Avant, elle venait à tout»

«Elle se désintéresse totalement des affaires du 15e où elle est chef de file de son camp depuis 2001, se désole le maire (UMP) de l’arrondissement Philippe Goujon. Elle nous joue des airs de “j’aime le 15e” mais s’en fout comme de sa première jupe!» Selon l’édile, la supposée démotivation d’Anne Hidalgo remonterait en fait aux régionales de 2010 car «elle pensait que la gauche arriverait en tête dans l’arrondissement et ça n’a pas été le cas».

Depuis, assure-t-il, Anne Hidalgo s’est aussi absentée des manifestations publiques. «Avant, elle venait à tout». Quant aux CA, quand elle y assiste, «elle n’intervient plus jamais et laisse la parole à Claude Dargent», le président du groupe socialiste au conseil.

«Avec son mandat de première adjointe de Paris [en charge de l’urbanisme], elle est obligée de représenter très souvent Bertrand Delanoë et doit donc faire des choix dans son agenda, réagit Jean-Louis Missika, codirecteur de campagne d’Anne Hidalgo. Parfois, elle n’a même pas le choix du tout car sa délégation l’oblige par exemple à assister aux réunions publiques consacrées aux projets d’urbanisme.»

Hidalgo «suit de très  près les dossiers  du 15e depuis l’Hôtel de Ville»

Par ailleurs, «la plupart des sujets traités en CA le sont ensuite au conseil de Paris» auquel Anne Hidalgo assiste sans faute, souligne Jean-Louis Missika qui assure qu’il est «moins intéressant» de siéger au CA en tant qu’élu de l’opposition que de la majorité car les votes sont joués d’avance.

«C’est vrai qu’il y a un partage des rôles entre Anne Hidalgo et Claude Dargent, assure pourtant à 20 Minutes un conseiller d’arrondissement socialiste. C’est à lui de mener le combat local quand elle a vocation à être partout dans Paris en tant que candidate à la mairie.» Et cet élu, qui assure qu’Anne Hidalgo «suit de très  près les dossiers  du 15e depuis l’Hôtel de Ville», de constater: «Les questions abordées au conseil d’arrondissement ne sont pas toujours intéressantes. Ce n’est pas de son niveau.»

Il rappelle d’ailleurs que «si Anne Hidalgo était élue à la mairie de Paris, elle ne serait pas maire d’arrondissement». «Alors pourquoi se présente-t-elle comme tête de liste locale?», interroge Philippe Goujon qui rappelle que ce n’était pas Bertrand Delanoë qui dirigeait la liste dans le 18e en 2001 et 2008 mais Daniel Vaillant.

Son absentéisme du 15e «ne la disqualifie pas pour être maire de Paris», reconnaît-il. «Mais ça signifie juste qu’elle se sert du 15e comme d’un marchepied. Que les masquent tombent! C’est hypocrite de sa part.» «On  ne peut pas juger de l’intérêt d’une personne pour un arrondissement avec un simple chronomètre au CA», répond Jean-Louis Missika.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé