La présidente du Front national Marine Le Pen à Villeneuve-sur-Lot, le 4 mai 2013.
La présidente du Front national Marine Le Pen à Villeneuve-sur-Lot, le 4 mai 2013. - N. TUCAT/AFP PHOTO

A quelques jours de son université d’été à Marseille, le Front national dévoile ce mercredi le document encadrant les alliances avec des partenaires de droite ou de gauche pour les élections municipales de mars 2014.

Intitulé «Charte d’action municipale au service du peuple français», ce texte, révélé en exclusivité par 20 Minutes, se veut «une main tendue [aux] candidats désireux de servir l'intérêt général et souhaitant coopérer avec le FN et ses représentants à l'échelon municipal». Soit ouvrir la porte à des responsables d’autres formations politiques pour conquérir le pouvoir, ce qui constitue une première pour le parti.

Référendums locaux, fiscalité et «nomades»

La charte souligne que le FN est «favorable à des accords locaux et à la constitution de listes communes de candidats (…) avec des individus ou des organisations» qui ne sont pas frontistes, et ce, sous certaines conditions.

Ces derniers devront ainsi adhérer à dix principes, tels que «refuser toute augmentation de la fiscalité pendant toute la durée du mandat», «consulter la population, éventuellement par l’organisation de référendums locaux», ou encore «assurer la transparence totale des critères et procédures d’attribution de logements sociaux». Les candidats aux alliances devront en outre «engager (…) toutes les actions possibles visant à mettre fin aux installations sauvages de nomades».

Texte à la fois novateur et fondateur pour s’implanter dans la vie politique locale, il a été appuyé par sa présidente Marine Le Pen, qui vise à dépasser le score du parti aux municipales de 1995, date à laquelle il avait raflé Toulon, Orange et Marignane. Pour ces municipales, le parti vise à «recomposer le clivage gauche-droite», réfutant par ailleurs tout rôle de supplétif d’un autre parti. Le FN a investi 600 têtes de liste pour ces élections, selon son vice-président Florian Philippot, contre 130 en 2008.

>> Ci-dessous, lire la charte du FN

charte_municipale (4) by 20minutesParis

>>Si vous ne visualisez pas le document, vous pouvez le lire ici

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé