Il «roule» pour Obama

4 contributions
Publié le 19 janvier 2009.

ETATS-UNIS - Pour venir à l'investiture d'Obama, Ryan Bowen a parcouru 3909 kilomètres à vélo. Avant son arrivée à Washington D.C. il a accordé une interview ç 20minutes.fr

Parti de Los Angeles, Ryan Bowen a parcouru en moyenne 80 miles/125km par jour à vélo pour se rendre à la cérémonie d’investiture à Washington le 20 Janvier. Parti de Los Angeles le 2 décembre, il a parcouru 3.909 miles (6290 km).

En route, cet étudiant, supporter d’Obama a trouvé le moyen de tenir un blog et de donner des interviews aux télévisions américaines ou aux médias français.

Vous bloguez sur le guidon?
Quand j’arrive dans une ville, je vais à la bibliothèque municipale mais la plupart ferment en début d’après-midi alors c’est toujours un défi.

Vous êtes tout seul?
J’ai commencé tout seul jusqu’au Texas. Mon copain Josh m’a rejoint à Austin, et un autre ami à la Nouvelle Orléans. On est  périodiquement rejoints par des cyclistes qui font des étapes d’un ou deux jours avec nous.

Vous avez traversé des montagnes?
J’ai pris la route du Sud donc je n’ai pas eu à franchir les montagnes du Colorado. En revanche, j’ai fait de sérieuses côtes après San Diego. Depuis cela, c’est tout plat.

Vous vous étiez beaucoup préparé physiquement?
Pas tant que ça. J’ai eu deux semaines. A part cela, je me suis entraîné à mesure que je pédalais.

Comment est venue l’idée du vélo?
J’étais inspiré par la campagne d’Obama «Hope and Change». J’étais bénévole pour la campagne. Quand il a été élu, je voulais trouver un moyen d’aller à son investiture. Obama veut apporter du changement à Washington. J’ai pensé: «jJ peux apporter du changement en choisissant un mode de transport non conventionnel.»

Pourquoi avoir entrepris un tel pèlerinage?
C’est maintenant qu’il a le plus besoin de soutien et d’engagement. Je reste un individu critique. Je sais que le changement n’arrivera pas par miracle sans que les gens restent motivés et impliqués dans le processus politique.

Vous avez un logement à Washington?
Oui, apparemment c’est la grande question. J’ai entendu dire que les étudiants de Washington sous-louent leurs chambres sur le campus pour «capitaliser» sur l’événement. Pour ma part, j’ai reçu des manifestations de soutien incroyables à travers mon site. J’ai au moins cinq ou six options pour me loger gratuitement. Du coup, je n’ai que l’embarras du choix. Ce sera au plus offrant, disons celui qui cuisine le mieux.

Et sur le chemin, où dormez-vous?
J’ai une tente et un sac de couchage que j’utilise en dernier recours. Grâce à mon blog, j’ai eu des offres d’endroits où loger. Au Texas, une famille m’a proposé un lit dans l’écurie de leur ranch. Sinon quand j’arrive dans une ville, je demande aux clercs locaux si je peux dormir dans l’église. C’est  fantastique la vie d’un vagabond: on ne sait jamais où on va se réveiller le lendemain.

Vous avez été hébergé par des supporters de John Mc Cain?
Oui en Arizona. J’ai rencontré aussi bien des supporters de McCain, que d’Obama et des gens indifférents à la politique. Les temps sont durs à cause de l’économie. Ce que j’ai pu constater est que le premier facteur d’optimisme dans la vie des gens est que nous venons d’élire ce Président.

Que comptez-vous faire après la cérémonie d’investiture?

Défier Lance Amstrong pour le Tour de France.
Laura Desjardins
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr