La rentrée scolaire fait un carton sur le Web

6 contributions
Publié le 1 septembre 2012.

E-COMMERCE - Moins chers et plus simples que les rayons des hypermarchés, les sites de fournitures scolaires grignotent des parts du juteux marché de la rentrée des classes...

Dans les entrepôts de Rentreediscount.com près de Carcassonne (Aude), les expéditions de fournitures scolaires battent leur plein. «On reçoit actuellement un millier de commandes par jour et on travaille non stop de 5h du matin à 22h pour les traiter dès le lendemain», confie son PDG Arnaud Latter.

Le site lancé en 2010 réalise cette année sa troisième «saison» et le succès ne se dément pas: «On double tous les ans notre chiffre d’affaires», explique Arnaud Latter.

A côté de grands sites d’e-commerce généralistes (Cdiscount, Rueducommerce) et de petits sites souvent saisonniers (Larentrée.fr , ma-rentree-scolaire.fr, etc.), de grands groupes spécialisés comme Cultura, Gibert Joseph, Office Depot ou Plein ciel se sont également lancés sur ce créneau porteur.

«15% et 20% moins cher qu’en magasin»

Leur filon: proposer des prix cassés et une livraison à domicile à des mamans aux emplois du temps et aux budgets de plus en plus serrés.

Côté prix, la promesse semble largement tenue. Selon la dernière enquête annuelle de l’association Familles de France sur les coûts de la rentrée scolaire, faire ses achats sur Internet «peut revenir entre 15% et 20% moins cher qu’en magasin».

«Nous avons des marges très courtes mais nous bénéficions de très bons prix à l’achat car nous commandons en très grande quantité et nos coûts fixes sont très limités en comparaison des loyers des emplacements de la grande distribution. Cela nous permet d’être très compétitif, note le PDG de Rentreediscount.com.

Et les internautes ne s’y trompent pas: beaucoup passent commande dès le mois de juin, avant les grandes promotions des hypermarchés, quand l’écart de prix peut atteindre 30% sur le Web.

Un large choix en toutes saisons

Côté livraison, en revanche, gare aux mauvaises surprises. Mieux vaut prévoir de la marge pour être sûr que votre enfant sera équipé le jour J. «Avant jeudi prochain [le 30/08, ndlr], vous serez sûrs d’avoir votre commande avant la rentrée. Après, rien n’est sûr», détaille Arnaud Latter. Commander en petite quantité peut aussi se révéler une mauvaise affaire: les frais de ports, compris entre 6 et 11 euros en moyenne, ne sont en général offerts qu’au-delà de 70 euros.

Enfin, acheter sur Internet ne vous épargnera sans doute pas un petit tour dans les rayons fournitures d’un supermarché pour trouver un «cahier à spirale à petits carreaux» ou du «papier millimétré». Selon l’enquête de Famille de France, aucun  des 15 sites testés ne proposent en effet la totalité des 42 articles demandés sur la liste type de fournitures pour rentrer en classe de 6e. Et à quelques semaines de la rentrée, nombre d’articles peuvent être en rupture de stock.

En revanche, si jamais votre chérubin use son cartable en seulement quelques mois, Internet sera peut-être votre sauveur: «C’est une de nos forces, parce qu’à Noël, vous aurez très peu de chances de trouver un large choix de cartables des meilleures marques chez Leclerc ou Carrefour», plaisante le PDG de Rentreediscount.com.

Claire Planchard
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr