Le chiffre d'affaires du PMU a dépassé à nouveau la barre des 10 milliards d'euros en 2012

8 contributions
Publié le 10 janvier 2013.

JEUX - Près d'un milliard d'euros ont été reversés à l'Etat par le biais des prélèvements sur les enjeux...

Rebelote. Après avoir franchi pour la première fois la barre des dix milliards d'euros de mises en 2011 avec une croissance de 7,3%, le Pari mutuel urbain a ralenti le rythme en 2012 en enregistrant une hausse de 2,5% seulement malgré une forte augmentation de ses activités en ligne.

Le PMU a annoncé jeudi une hausse de 2,5% de son chiffre d'affaires 2012 à 10,498 milliards d'euros, portée par une croissance de 22,8% (1,653 milliard d'euros) de ses activités de paris hippiques et sportifs et de poker en ligne. Dans un communiqué, le PMU relève que cette «croissance globale a été acquise malgré un contexte de forte dégradation économique et de resserrement du budget des ménages».En 2011, le PMU avait enregistré un chiffre d'affaires de 10,236 milliards d'euros, en hausse de 7,3% par rapport à 2010 (9,540 milliards).

Numéro 2 mondial de l'hippisme

La semaine dernière, l'autre grand acteur du jeu en France, la Française des Jeux (FDJ) avait annoncé un chiffre d'affaires 2012 record en hausse de 6,1% à 12,1 milliards d'euros par rapport à 2011. Le PDG du PMU Philippe Germond, cité dans le communiqué, a affirmé que «malgré la conjoncture, le PMU est parvenu à maintenir en 2012 une dynamique de croissance, notamment sur son coeur de métier, le pari hippique, grâce à des innovations commerciales et technologiques et une attention portée aux attentes de ses clients».

Groupement d'intérêt économique (GIE) regroupant 50 sociétés de courses, dont France Galop (courses de plat et d'obstacle) et la Société d'encouragement à l'élevage du cheval français (courses de trot), le PMU enregistre pour la quinzième année consécutive une hausse de son chiffre d'affaires. La croissance des paris hippiques s'établit à 0,5% en 2012 pour un total d'enjeux de 9,818 milliards d'euros, le produit brut des paris (mises des joueurs moins leurs gains) progressant de 0,7% à 2,476 milliards, précise le PMU.

Premier opérateur de pari mutuel hippique en Europe et deuxième dans le monde derrière la Japan racing association, le PMU a développé son réseau de points de vente, passant de 11.200 en 2011 à 11.800 en 2012. Quant aux paris (hippiques et sportifs) et au poker en ligne, ils ont crû de 22,8% pour un chiffre d'affaires de 1,653 milliard d'euros, dont 972,1 millions d'euros d'enjeux pour les paris hippiques (+11,1 %), «faisant de PMU.fr l'un des premiers sites français de e-commerce», assure le PMU.

Près d'un milliard d'euros reversés à l'Etat

Portés par une année riche en événements (Euro 2012 de foot et Jeux olympiques) et par le développement des terminaux mobiles (smart phones, tablettes), les paris sportifs ont bondi de 62% pour un montant d'enjeux de 162,6 millions d'euros. Les mises sur le poker se sont élevées à 518 millions d'euros (+39%). Ces résultats, dit le PMU, lui ont permis de gagner de nouvelles parts de marché : l'opérateur conforte sa position de n°2 sur les paris sportifs et, reste pour le poker, le premier des sites d'opérateurs généralistes en ligne.

En 2012, le PMU a reversé aux parieurs la somme record de 7,976 milliards d'euros, soit un taux retour de 76%. 151 parieurs ont gagné plus de 100.000 euros grâce au Quinté+ et 16 d'entre eux sont devenus millionnaires. Près d'un milliard d'euros ont été reversés à l'Etat par le biais des prélèvements sur les enjeux.

Enfin, le PMU qui alimente la filière hippique en France en reversant l'intégralité de son résultat net (876 millions d'euros en 2011) aux sociétés de courses, a financé l'entretien et la rénovation des hippodromes, la dotation des prix de courses, l'organisation des courses et les métiers de la filière (maréchaux-ferrants, vétérinaires, lads ...), soit 70.000 emplois directs.

M.B. avec AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr