Comment faire de vos émotions vos meilleures alliées

COACHING. Maîtriser ses émotions en milieu professionnel est essentiel. Notre coach emploi vous dévoile comment elles peuvent devenir vos précieuses alliées...

Gilles Payet (Contributeur)

— 

Y a de la joie !

Y a de la joie ! — Pixabay

Les émotions (joie, colère, excitation, peur…) surviennent souvent sans crier gare. Et lorsque celles-ci sont négatives, elles peuvent même être handicapantes. C’est particulièrement vrai en entretien, lors d’une négociation client ou encore face à votre manager ou à un recruteur. Mais, le saviez-vous ? Les émotions positives peuvent aussi faciliter votre communication. Voici plusieurs idées fortes pour faire de vos émotions des alliées !

Les émotions, de quoi parle-t-on ?

Les émotions peuvent être définies comme des réactions spontanées, positives ou négatives, stimulantes ou handicapantes. Une émotion peut être provoquée, par exemple, par la simple vue de quelqu’un (une collègue dont vous êtes secrètement amoureux), par une pensée (celle de demander une augmentation à votre patron) ou encore par une action à faire (relancer ce client mécontent). Une émotion peut aussi être provoquée par quelque chose d’inattendu : la question piège d’un recruteur, la réponse négative d’un collègue ou encore le mail assassin d’un fournisseur.

Comment réagir face à vos émotions ?

Les émotions n’étant pas toujours de bonnes conseillères, prenez de la distance, laissez passer l’orage de l’émoi. Et ne répondez pas tout de suite. Au besoin, levez-vous et allez faire un tour. Ou répondez le lendemain. Ou encore, en entretien, reformulez la question posée (gain de temps). Autre solution : écrivez. Ecrire atténuera naturellement le pic d’émotion. Autre piste intéressante : res-pi-rez. Les exercices respiratoires détendront naturellement votre corps et votre esprit.

>> A lire aussi : Que faire quand son chef est incompétent ?

Un exercice très efficace pour apaiser le feu de vos émotions

Posez une main sur votre ventre, fermez vos yeux et portez votre attention sur votre respiration. Observez mentalement votre ventre se gonfler, puis se dégonfler. Visualisez le parcours de l’air : narines, trachée, bronches, poumons… Et accueillez tous vos ressentis positifs. Puis, à chaque expiration, diffusez, par exemple, le mot « calme » dans tout votre corps. Et recommencez jusqu’à atteindre un niveau d’apaisement suffisant. Essayez vraiment, l’effet bénéfique est garanti.

Faire de vos émotions des alliées

Le saviez-vous ? Les émotions sont contagieuses. Une personne stressée stressera son interlocuteur. Mais l’inverse est aussi vrai. Et parmi les postures aidantes, il y a un outil formidable : le sourire.Le sourire est en effet un vecteur très efficace des émotions positives. Pensez aussi à raconter des anecdotes ou des histoires passées drôles, ou illustrant un côté positif de votre interlocuteur. Autre geste intéressant en entretien : serrez la main de façon dynamique et franche tout en regardant votre interlocuteur dans les yeux et avec bienveillance. Cela met en confiance tout le monde.

Vous voyez l’idée ? Utiliser de façon consciente et volontaire le registre des émotions contribuera à créer une atmosphère favorable qui vous aidera dans vos prochains entretiens d’embauche ou de négociation avec votre manager ou votre client. Ça vaut le coup d’essayer non ?

>> Retrouvez tous les articles de Gilles Payet ici

Gilles Payet est formateur, consultant RH animateur du blog Questions d’emploi et du site Mon coaching emploi sur lequel il édite des fiches pratiques et propose du coaching sur la recherche d’emploi et l’efficacité professionnelle.