Le Cv de Manuel Valls selon notre contributeur Gilles Payet
Le Cv de Manuel Valls selon notre contributeur Gilles Payet - Gilles Payet

Voici les CV fictifs des candidats à la primaire de la gauche. Ils sont été conçus par Gilles Payet, conseiller RH et contributeur de la rédaction de 20 Minutes. Les sources utilisées pour reconstituer leur parcours sont les suivantes : site de campagne, profil Linkedin et pour certains détails leur page Wikipédia. Ces deux CV mettent en avant leur parcours et leur programme. Alors, si vous étiez recruteur, qui recruteriez-vous ?

Le CV de Benoît Hamon

Un CV très épuré, très graphique avec peu de textes (mots clés, phrases courtes) et des renvois nombreux vers des sites Internet : site de campagne, profil Linkedin, comptes Twitter, Facebook, Instagram et Youtube. Détail intéressant : tous ces renvois sont directement cliquables et ouvrent sur les pages Web concernées. La photo de trois quarts est réussie : l’expression du visage est en effet sérieuse sans être austère. Le « Profil » donne une vue d’ensemble du candidat. L’« Expérience » est son parcours professionnel. Et comme beaucoup de dates se chevauchent, le parti pris ici est de regrouper les expériences par nature de poste. Cela facilite la lecture. Les « Centres d’intérêt » sous la forme de pictos apportent une touche « ludique ». Son programme en bas de CV est présenté sous la forme de mots-clés glissés dans des cercles. Et pour en savoir plus, le lien vers son site de campagne est cliquable. Dernier point : l’accroche sous ses prénom et nom précise son ambition : il est candidat à l’élection présidentielle. Attention tout de même à ne pas brûler les étapes : il faut d’abord convaincre pour les primaires (et gagner !) avant de briguer le poste de président de la République !

 

Cv de Benoît Hamon publié par julsofianos

 

>> A lire aussi : Si vous étiez recruteur, qui embaucheriez-vous ? Fillon ou Juppé ? Voici leur CV !

Le CV de Manuel Valls

Ce CV est intéressant sur le fond : 20 % du contenu est consacré au passé (son parcours) et 80 % à l’avenir (son programme). Et c’est sans doute la bonne proportion à présenter pour un CV d’homme politique qui doit éclairer l’avenir et non le passé. Pour le passé, le choix ici a été de présenter son évolution professionnelle sous la forme d’une frise « ludique ». C’est une très bonne idée car cela rend la lecture de son parcours très lisible. Le reste du CV est consacré à son programme avec l’équivalent d’une mini lettre de motivation signée manuscritement. La photo présentée est associé au slogan de sa campagne. Et le reste de l’espace présente 22 points clés de son programme. A noter : comme pour le CV de Benoît Hamon, chaque point clé est cliquable et renvoie vers la page Web correspondante. En bas de CV, mention est faite des comptes Twitter, Facebook et du site de campagne, eux-mêmes cliquables.

 

 

Les bonnes idées à retenir pour votre propre CV

En 2017, la tendance très forte est celle des CV graphiques : des CV d’une page avec un cadre graphique moderne et des textes épurés qui disent l’essentiel. Et bien sûr des renvois vers des sites Internet : un profil Linkedin ou Viadeo, un compte Twitter ou Facebook (s’ils éclairent vos compétences professionnelles), votre compte Slideshare (si vous publiez des Powerpoint en ligne), votre compte Instagram (si vos photos mettent en avant une compétence professionnelle utile dans votre job). Le CV sert d’accroche et les compléments de lecture se trouvent sur le web. C’est très efficace de faire ainsi !

Au fait, vous avez sous les yeux les CV des deux candidats… Vous en pensez quoi ? Vous recrutez qui ?

 

Gilles Payet est formateur, consultant RH animateur du blog Questions d’emploi et du site Mon coaching emploi sur lequel il édite des fiches pratiques et propose du coaching sur la recherche d’emploi et l’efficacité professionnelle.

Mots-clés :