Illustration dans une agence Pôle emploi le 2 février 2015.
Illustration dans une agence Pôle emploi le 2 février 2015. - Claude Paris/AP/SIPA

EMPLOI Un calendrier précis a été dévoilé pour l'ensemble du territoire nationale...

Les néochômeurs n’auront bientôt plus besoin de se déplacer. L’inscription à Pôle emploi par Internet, en vigueur depuis le 15 octobre dans dix départements, va être étendue d’ici le mois de mars à l’ensemble du territoire national, selon un décret publié dimanche au Journal officiel.

Ce décret du 24 décembre 2015 précise le calendrier de mise en œuvre des nouvelles règles d’inscription par voie électronique sur la liste des demandeurs d’emploi. Depuis le 1er janvier, l’inscription par Internet concerne les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Côte-d’Or, de la Nièvre, de Saône-et-Loire, de l’Yonne, ainsi que les régions Centre-Val de Loire, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Un calendrier précis

A compter du 1er février, les demandeurs d’emploi s’inscriront par voie électronique dans les régions Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Normandie, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, La Réunion et la collectivité de Saint-Pierre-et-Miquelon. Enfin, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bretagne, l’Ile-de-France mettront en œuvre le nouveau dispositif à partir du 1er mars, tout comme la Martinique et la Guadeloupe. Ces nouvelles règles étaient entrées en vigueur dès le 15 octobre dans dix départements : Haute-Corse, Corse-du-Sud, Doubs, Haute-Saône, Jura, Territoire de Belfort, Guyane, Aisne, Somme et Oise.

Le décret du 9 octobre 2015, sur l’inscription par voie électronique auprès de Pôle emploi, prévoit que si le demandeur d’emploi n’a pas accès à Internet ou rencontre des difficultés, il pourra « procéder à cette inscription dans une agence de Pôle emploi et bénéficier de l’assistance du personnel de Pôle emploi ». La dématérialisation de l’inscription à Pôle emploi était prévue dans la convention tripartite signée en décembre 2014 par l’État, l’Unédic et Pôle emploi pour la période 2015-2018.

La convention prévoit aussi une dématérialisation de la demande d’allocation, pour que le premier entretien, « réalisé dans un délai de deux à quatre semaines après la demande d’inscription », soit consacré au diagnostic de la situation du demandeur d’emploi.

Mots-clés :