Illustration d'un entretien d'embauche à Chennevieres sur Marne le 26 mars 2013 sur un salon de recrutement.
Illustration d'un entretien d'embauche à Chennevieres sur Marne le 26 mars 2013 sur un salon de recrutement. - A. GELEBART / 20 MINUTES/SIPA

ETUDE Selon un expert en psychologie, «vous avez à peine plus de chances de choisir le meilleur candidat via les entretiens d'embauche qu'en jouant à pile ou face»...

L’entretien d’embauche serait-il une étape inutile dans la quête du poste ultime ? C’est en tout cas ce que laissent penser les travaux Richard Nisbett, professeur de psychologie sociale et codirecteur du programme « Culture et Cognition » de l’université du Michigan (Etats-Unis).

La conversation en tête-à-tête, subjective

« D’innombrables études montrent à quel point un entretien non structuré de 30 minutes est pratiquement dépourvu de tout intérêt quand il s’agit de prédire la performance d’un candidat sur le long terme, quels que soient les critères qui ont été examinés. Vous avez à peine plus de chances de choisir le meilleur candidat via ces entretiens qu’en jouant à pile ou face », estime l’auteur d’un ouvrage s’adressant aux recruteurs, Mindware, Tools for Smart Thinking (« Mindware, outils pour une pensée intelligente »).

Autrement dit, le côté subjectif d’une conversation en tête-à-tête devrait fortement biaiser le résultat de votre entretien et votre appréciation du candidat. Un candidat sûr de lui pourrait facilement sembler meilleur qu’un autre pourtant plus qualifié, mais venu plus stressé.

Se fier aux CV et aux lettres de recommandation

Richard Nisbett, dont les propos, repérés par The Guardian, font le buzz sur le Net, recommande ainsi aux employeurs de ne se fier qu’aux références listées sur les CV et aux lettres de recommandation.

Selon lui, seuls ces critères sont fiables et permettent, dans 65 à 75 % des cas, de choisir le meilleur candidat. Et le professeur de préconiser tout bonnement d’en finir avec les entretiens d’embauche ou, à défaut, de les mener et les élaborer en présence d’un professionnel.

Mots-clés :