La Bourse de Paris dominée par la méfiance, les banques chutent

2 contributions
Publié le 23 juillet 2012.

MARCHES - Les crainres des investisseurs envers la zone euro et l'Espagne en particulier, s'accentuent...

La Bourse de Paris abandonnait 1,59% lundi au cours des premiers échanges, dans un marché dominé par la chute des valeurs financières alors que la méfiance des investisseurs envers la zone euro et l'Espagne en particulier, s'accentue.

A 9h30, l'indice CAC 40 cédait 50,46 points pour s'inscrire à 3.142,54 points. Les valeurs bancaires accusaient des chutes de 4 à 5%.

«La Grèce et l'Espagne font à nouveau trembler les marchés», souligne Saxo Banque dans sa note quotidienne.

Les investisseurs s'inquiètent de plus en plus de l'impasse dans laquelle se trouve Madrid et qui pourrait conduire ce pays à demander un plan d'aide globale et non plus limité à ses banques.

Les taux d'intérêts exorbitants auxquels emprunte l'Espagne (au delà des 7%) sur les marchés internationaux, rendent sa situation financière intenable sur le long terme, soulignent les opérateurs.

Pour les économistes de chez Aurel, on assiste "au retour de la peur" sur les marchés financiers, les investisseurs fuient les actifs risqués.

A la situation très préoccupante de l'Espagne, s'ajoute également le sort de la Grèce. Le gouvernement grec rencontre cette semaine les chefs de file de la délégation des trois institutions créancières du pays, UE, BCE et FMI pour tenter de trouver un accord sur les réformes et économies nécessaires au maintien de leur perfusion.

Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a averti la Grèce qu'elle devait redoubler ses efforts pour se conformer aux conditions du plan de sauvetage imposées par les bailleurs de fonds internationaux.

Preuve de la méfiance des marchés à l'égard de la zone euro, la monnaie européenne a chuté face au dollar et a atteint face au yen son plus bas niveau en plus de onze ans.

Parmi les valeurs en baisse, on retrouve en première ligne les titres bancaires, victimes des craintes sur la zone euro : le Crédit Agricole perdait 4,72% à 3,07 euros, la Société Générale (-4,27% à 15,72 euros) et BNP Paribas (-3,61% à 27,47 euros). Axa cédait 4,48% à 9,28 euros et Natixis -4,10% à 1,84 euros.

En net recul également, Eurotunnel qui abandonne 5,25% à 5,95 euros. Le groupe a annoncé un bénéfice net de 5 millions d'euros au premier semestre.

Du coté des hausses, Peugeot était la seule valeur du CAC 40 dans le vert poursuivant son rebond technique (+2,19% à 6,70 euros).

Remy Cointreau cédait 0,71% à 92,13 euros. Le groupe a annoncé l'achat du producteur de scotch whisky écossais Bruichladdich Distillery Company Ltd, pour environ 75 millions d'euros.

Euronext (CAC 40)

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr