Taxe à 75%: Ayrault confirme que «l'engagement sera tenu»

24 contributions
Publié le 29 janvier 2014.

FISCALITE - Le Premier ministre est monté à son tour au créneau vendredi pour démentir les rumeurs de revirement du gouvernement...

Après le ministre du Travail  Michel Sapin et le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, c'est le Premier ministre lui-même qui a pris la parole vendredi après-midi pour mettre fin aux rumeurs de presse sur de possibles aménagements de cette promesse phare du candidat Hollande pendant la campagne présidentielle.

«Respecter ces engagements»

«Je le dis: le président de la République s'est engagé et a tout à fait l'intention que ses engagement soient respectés», a déclaré à la presse le Premier ministre en marge d'une visite de la caserne de Reuilly à Paris.

«Depuis le premier jour, je connais ma feuille de route, le gouvernement connaît sa feuille de route, c'est de respecter ces engagements», a fait valoir Jean-Marc Ayrault.

«Concernant ce prélèvement exceptionnel sur les revenus au-delà d'un million d'euros, là aussi l'engagement sera tenu», a-t-il enchaîné. Selon lui, «on sait que pour redresser le pays, maîtriser les comptes publics, soutenir la croissance, nous avons besoin d'efforts qui ne seront respectés que s'ils sont justes».

«Le sens de la proposition de François Hollande, c'est de demander, même à titre exceptionnel, aux très hauts revenus de participer dans un mouvement patriotique à l'effort de redressement du pays», a expliqué le chef du gouvernement.

«Des informations inexactes»

Pour lui, les échos parus dans la presse sont «des informations qui s'avèrent inexactes».

Les Echos et Le Figaro avaient écrit jeudi que le gouvernement entendait édulcorer cette promesse, notamment en doublant le seuil d'imposition à deux millions d'euros pour les couples et en excluant les revenus du capital.

Les Echos avait ajouté que la CSG et la CRDS serait intégrées au taux d'imposition global de 75%, ce qui abaisserait la contribution exceptionnelle en tant que telle à 67%.

«Ca me permet de rétablir la vérité! Comme certains ont tendance à vouloir à tout prix faire croire que les engagements pris ne seront pas tenus, je vous dis franchement, ça vous décevra peut-être, certains le souhaitent, mais les engagements seront tenus», a-t-il martelé.

© 2012 AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr