Le ministre du Travail Michel Sapin a assuré vendredi que le gouvernement tenait les promesses de campagne, jugeant "normal" de taxer davantage les très hauts salaires même si, selon lui, les modalités de la taxe à 75% promise par François Hollande ne sont pas encore connues.
Le ministre du Travail Michel Sapin a assuré vendredi que le gouvernement tenait les promesses de campagne, jugeant "normal" de taxer davantage les très hauts salaires même si, selon lui, les modalités de la taxe à 75% promise par François Hollande ne sont pas encore connues. - Patrick Hertzog afp.com

avec AFP

Le ministre du Travail Michel Sapin a assuré vendredi que le gouvernement tenait les promesses de campagne, jugeant "normal" de taxer davantage les très hauts salaires même si, selon lui, les modalités de la taxe à 75% promise par François Hollande ne sont pas encore connues.

"Nous faisons ce que nous disions pendant la campagne", a-t-il dit sur Canal+.

"Quand ça va mal, il est normal qu'il y ait un effort supplémentaire pour ceux qui gagnent énormément d'argent. Donc, oui: tous ceux qui gagnent tous les ans par leur salaire plus d'un million d'euros seront taxés au-delà de ce million d'euros", a déclaré M. Sapin.

Mais "nous ne connaissons pas le dispositif final" concernant cette "proposition majeure", qui sera tranché la semaine prochaine, a-t-il aussi souligné.

Selon le ministre, il y aura des différences en fonction de la situation de famille et la taxation des revenus exceptionnels des sportifs ou des artistes sera étalée.

La taxe à 75% promise par le candidat Hollande sur les hauts revenus s'appliquerait à partir de 1 million d'euros de revenus pour les célibataires mais de deux millions d'euros pour les couples, selon des informations du Figaro et des Echos. L'Elysée a toutefois précisé jeudi qu'"aucune décision" n'était prise.