Les contrats de génération vont-ils tenir leur promesse?

3 contributions
Publié le 5 septembre 2012.

EMPLOI - Les contrats de génération présentés par Michel Sapin seront-ils être une réponse à la crise de l'emploi?...

En temps de crise, la société cherche toujours un sauveur. Le ministre du Travail Michel Sapin espère que son contrat de génération sera celui de l’emploi. Pour mémoire, le contrat de génération est l'octroi d'un emploi durable en CDI à un jeune lié au maintien simultané dans l'emploi d'un senior. Cette relation de formateur-jeune permettra d’économiser jusqu'à 4.000 euros de charges par an à l'employeur, soit 2.000 euros par emploi ainsi créé ou préservé.

Mathieu Plane, économiste senior au département analyse et prévision de l’OFCE, constate que «cette mesure a le mérite de s’attaquer au chômage des jeunes et de seniors et elle est complémentaire aux emplois d'avenir ciblés sur le secteur non marchand». Toutefois, il assure qu’il ne faut pas s’attendre à des miracles en termes d’emploi mais que cette aide forfaitaire est toujours bonne à prendre pour les petites entreprises: ça permet de baisser le coup du travail et les PME auront ainsi un peu plus de trésorerie et de marge.

«C’est un soutien à l’activité, une bonne mesure pour le secteur marchand certes mais cela ne remplit pas le carnet de commandes et si ce dernier est vide, les dirigeants n’ont de toute façon pas les moyens d’embaucher», explique-t-il. En somme, cette mesure doit être accompagnée d’une stratégie de croissance.

Gare à l’effet d’aubaine

Pour, Marion Cochard, économiste du département analyse et prévision de l’OFCE, «ce n’est pas la solution la plus efficace». Si la mesure va créer des emplois à coup sûr, «les effets d’aubaine sont très importants», malgré les assurances posées par le gouvernement à ce sujet.

«Sur 100 emplois créés, 60 à 80 auraient créés de toute façon», poursuit-elle. L’OFCE a même fait une évaluation: sur 500 000 contrats signés , il y  aurait une création nette d'emplois d'environ 100 000. Si ces contrats ont une incidence relative sur l'emploi, cela permet en revanche de soutenir les PME dont la situation n'est pas florissante. Mais malheureusement cela ne remplit pas les carnets de commandes et si ces derniers restent vides, les dirigeants n'embaucheront pas.

Le coût de 2 à 3 milliards avancé par le gouvernement est «crédible» car il n’y a rien à débourser pour les grosses entreprises. En ce qui concerne les PME, «on ne connait pas encore le ciblage, si tous les jeunes embauchés seront concernés ou seulement les bas salaires, ce que préconise d’ailleurs l’OFCE», poursuit Marion Cochard.

«Ces contrats sont d'autant plus efficaces qu'ils sont ciblés sur les bas salaires, appuie Mathieu Plane. Le fait que cela soit une aide forfaitaire et non une exonération de charges va dans ce sens car cette aide entraîne une baisse du coût du travail d'autant plus forte que les salaires sont bas».

Les grosses entreprises contraintes d’embaucher

«Le chiffre de 500.000 sur le quinquennat est tenable» car pour les PME en difficultés, l’allègement de charges lié au contrat de génération est une chance. Pour les grosses entreprises, ce ne sera pas compliqué. De plus, la pénalisation sur l’allègement de charges les obligera à embaucher là où il n’y a pour l’heure aucune incitation.

Pour l’emploi, il y a un bassin de 2 millions de CDI chez les moins de 30 ans, alimenté par 500.000 nouveaux CDI chaque année, et ces 500.000 nouveaux contrats sur cinq ans viendront remplacer une partie de ces CDI traditionnels (500.000 sur 2,5 millions en cinq ans).

«Plus de 2 millions de moins de 30 bénéficient d'un CDI, et ces 500.000 viendront remplacer des CDI traditionnels au fil du mandat», explique Marion Cochard. Rien de révolutionnaire pour le marché de l’emploi français mais une première brique qui en doit obligatoirement en appeler d’autres.

Bertrand de Volontat
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr