Le groupe informatique américain Apple a déposé un nouveau recours pour violation de brevets aux Etats-Unis contre le sud-coréen Samsung, pour y inclure les derniers téléphones et tablette lancés par son rival, selon des documents judiciaires.
Le groupe informatique américain Apple a déposé un nouveau recours pour violation de brevets aux Etats-Unis contre le sud-coréen Samsung, pour y inclure les derniers téléphones et tablette lancés par son rival, selon des documents judiciaires. - Don Emmert afp.com

© 2012 AFP

Le groupe informatique américain Apple a déposé un nouveau recours pour violation de brevets aux Etats-Unis contre le sud-coréen Samsung, pour y inclure les derniers téléphones et tablette lancés par son rival, selon des documents judiciaires.

Le nouvelle plainte a été déposée vendredi devant le tribunal de San José, en Californie, qui avait récemment jugé Samsung coupable d'avoir délibérément copié des éléments de l'iPhone et de l'iPad d'Apple, le condamnant à plus d'un milliard de dollars d'amende. Elle porte sur la violation de huit brevets d'Apple, et complète une plainte précédemment déposée en février et qui visait à l'époque 17 appareils de Samsung lancés depuis août 2011.

Une victoire aux Etats-Unis pour Apple, une défaite au Japon, un nul en Corée

Le groupe à la pomme en a ajouté 4 à la liste, notamment deux modèles du tout dernier téléphone Galaxy S3 et la tablette informatique Galaxy Note 10.1 lancée mi-août aux Etats-Unis. Apple explique dans sa plainte que malgré la première procédure judiciaire, qui a conduit à la condamnation de son concurrent la semaine dernière, «Samsung a continué à inonder le marché avec des produits copiés».

«Samsung a continué à sortir de nouveaux produits violant (les brevets d'Apple), y compris son actuel engin phare, le Galaxy S3», accuse-t-il, disant subir «des dommages irréparables». Apple et Samsung s'opposent sur des violations de brevets devant les tribunaux de plusieurs pays dans le monde, avec des résultats jusqu'ici variables.

Si Apple a remporté une victoire importante la semaine dernière aux Etats-Unis, il a été en revanche débouté cette semaine par un tribunal japonais, et un juge coréen a récemment renvoyé les deux groupes dos à dos. La bataille est particulièrement suivie en raison de l'effervescence actuelle sur le marché des tablettes informatiques et des téléphones multimédias.