Déclaration des revenus.
Déclaration des revenus. - GILLES VARELA / 20 MINUTES

M.B.

Alors que le gouvernement doit trouver, au bas mot, 33 milliards d’euros l’an prochain, selon les calculs de la Cour des comptes,  pour respecter l’objectif de 3% de déficit budgétaire, une hausse générale de l’impôt sur le revenu est à l’étude, selon Le Figaro de samedi. Ainsi, il serait tenté de prolonger la désindexation du barème de l’impôt sur le revenu (IR) décidée par François Fillon. Pour 2012, la facture des ménages soumis à l’IR a ainsi augmenté de 2,1%.

«Traditionnellement, la grille sur laquelle repose le calcul de l'IR évolue en fonction de l'inflation: cela permet aux ménages qui voient très souvent leurs revenus augmenter (salaires, pensions) en fonction du coût de la vie de ne pas payer plus d'impôt de ce seul fait», rappelle le quotidien.

«Tout le monde doit faire un effort. L'effort doit être juste. La mesure est sur la table, mais rien n'est encore arbitré», selon Matignon. Une hausse de l’IR d’au moins 2% n’est donc pas à exclure. Elle rapporterait plus de 1,7 milliard d’euros. Cette décision si elle était actée amènerait des dizaines de milliers de ménages supplémentaires, jugés jusque-là trop précaires, à basculer dans la première tranche d'imposition et à devoir s’acquitter de l’IR avec le risque pour eux de perdre au passage le bénéfice de certaines aides sociales.