Prix des carburants: «Le gouvernement ne lâchera pas le morceau», assure Pierre Moscovici

38 contributions
Publié le 28 août 2012.

ESSENCE - Invité du 20 heures de TF1, le ministre de l'Economie est revenu sur la baisse annoncée des prix à la pompe...

Une baisse de six centimes d’euros maximum à la pompe, est-ce assez? A cette question, Pierre Moscovici, ministre de l’Economie, répond tout de go sur le plateau du 20 heures de TF1: «Il y a des citoyens pour qui chaque euro compte». Avant d’insister: «Nous faisons mieux que bloquer les prix, on les baisse».

«La baisse, c’est tout de suite»

Et qu’adviendra-t-il dans trois mois? Les prix repartiront-ils à la hausse, interroge le présentateur Julien Arnaud. «D’abord, je tiens à dire que la baisse, c’est demain, c’est tout de suite, pas à la fin du mois de septembre». Pierre Moscovici explique ensuite que ces trois mois sont la durée nécessaire pour «élaborer des solutions plus pérennes».

Le ministre révèle ainsi qu’il a obtenu de ses homologues du G7 leur signature «pour appeler à la hausse de la production [par les pays producteurs, ndlr] dans le but de faire baisser les prix du pétrole». Pierre Moscovici évoque également d’autres pistes comme dynamiser la concurrence et à plus long terme, s’orienter «vers une société de la sobriété. Nous devons changer les modes de déplacements». Avant d’assurer: «Nous avons trois mois pour travailler tout cela. Le gouvernement ne lâchera pas le morceau». 

«Un redéploiement budgétaire»

Rappelons que pour parvenir à cette baisse de six centimes, l’Etat consent à réduire ses taxes de 3 centimes par litre. Entraînant ainsi un manque à gagner pour ses propres caisses de l’ordre de 300 millions d’euros. «Où trouverez-vous cet argent?», questionne Julien Arnaud. «Par un redéploiement budgétaire», répond le ministre sans donner davantage de précisions. Juste avant d’affirmer que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes  (DGCRRF) réalisera des contrôles pour s’assurer que la baisse à la pompe est effective et qu’elle profite bien aux consommateurs.  

Le ministre a également assuré que le site du gouvernement qui permet de trouver les prix à la pompe les moins chers sera amélioré dans les prochains jours. «Il permettra à l’automobiliste de savoir où se situe près de chez lui la station-service la moins chère», a dit pierre Moscovici.

C.B.
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr