Michel Sapin au Conseil national du parti socialiste, le 14 mai 2012.
Michel Sapin au Conseil national du parti socialiste, le 14 mai 2012. - A. GELEBART / 20 MINUTES

B. de V. avec agences

Haro sur le chômage des jeunes Français! En évoquant ce matin au micro d’Europe 1, les 150.000 contrats d’avenir censés être créés à la rentrée, le ministre du Travail Michel Sapin a expliqué que ces contrats proposeront aux jeunes «un vrai boulot en contrat à durée indéterminée pendant une durée suffisante, entre un an et trois ans, […] pour leur permettre d’être reconnu dans la société».

Un mariage de contrats pour plus de flexibilité

En effet, ces contrats d'avenir, qui devraient s’adresser à 400.000 jeunes de moins de 25 ans, «dureront trois ans, décomposés en années renouvelables pour permettre aux jeunes de sortir du dispositif s'ils trouvent un emploi ailleurs», a expliqué le ministère du Travail au quotidien Le Monde

«Concrètement, ces contrats seraient une sous-catégorie des actuels Contrats unique d'insertion (CUI). Pour compenser le manque de qualification de ces jeunes, une aide à la formation devrait être apportée aux employeurs, éventuellement par le biais d'un 'chèque formation'», détaille-t-il au quotidien.