Dans une résidence étudiante à Angers en janvier 2011.
Dans une résidence étudiante à Angers en janvier 2011. - DELAGE JEAN-MICHEL/SIPA

Claire Planchard

2.434,33 euros: c’est en moyenne ce que devront débourser en septembre les étudiants français pour s’acquitter des dépenses spécifiques à la rentrée (droits d’inscriptions universitaires, cotisation de sécurité sociale et mutuelle, frais d’agence, matériel pédagogique, etc.) et des autres frais de vie courante pesant chaque mois sur leur budget (loyer, transport, téléphone-internet, etc.)

Flambée des «frais fixes»

Une somme en hausse de «seulement» 2,6% par rapport à septembre 2011 mais près de 50% plus élevée que le coût de la rentrée 2003, selon la dixième édition de l’indicateur du coût de la rentrée de la Fage. 

En ligne de mire: la forte hausse des «frais fixes», droits d’inscription universitaire (+28,35% en 10 ans) et cotisation de sécurité sociale (+16,95%) en tête.

Les étudiants franciliens plombés par l’immobilier

Cette moyenne dissimule par ailleurs de fortes disparités géographiques, puisque pour les étudiants franciliens la note sera 17,5% plus chère qu’en région. 

En cause principalement, le prix des logements, qui représente toujours le premier poste de dépense des étudiants (45% du budget global). «Pour s’installer dans un logement de moins de 14 m² en septembre 2012, un étudiant devra débourser en moyenne 619,40 euros en province et 1025,38 euros en Île-de-France», note ainsi la Fage dans son dossier de presse.

Appel à la refonte des aides

Face à ce constat la fédération dénonce non seulement une «paupérisation de la vie étudiante», mais aussi un «recul de la démocratisation des études supérieures» en France.

«On observe une dégradation des conditions de vie étudiantes, avec notamment beaucoup de jeunes en renoncement de soins médicaux. Malgré ces concessions, certains renoncent même à poursuivre des études supérieures», analyse Antoine Mariotat, vice-président de la Fage.

Parmi les solutions proposées par la fédération: le gel par le gouvernement de l’évolution des frais universitaires fixes et la refonte des systèmes d’aide au sein du dispositif unique de l’Aide Globale d’indépendance (AGI).

>> Vous êtes étudiant? Prix des loyers, frais d'inscription, ressentez-vous la hausse du coût de la vie étudiante? Comment gérez-vous votre budget?

Racontez-nous vos difficultés et vos solutions dans les commentaires ou en nous écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr