Une réservation en ligne d'un voyage
Une réservation en ligne d'un voyage - VIROUX/JACQUEMART/ISOPIX/SIPA

Propos recueillis par Céline Boff

Ça y est. Vous venez de sélectionner le billet aller-retour de votre prochaine destination de vacances et vous devez à présent passer à l’étape la moins agréable de cette réservation en ligne: le règlement de la note. C’est à ce moment précis que la compagnie ferroviaire ou aérienne vous propose une assurance. Est-il utile de la sélectionner? Le point avec Thierry Saniez, délégué général de l'association de consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie).

Que couvrent précisément les assurances proposées avec les billets de train ou d’avion?

Et bien justement, elles peuvent couvrir différents risques: annulation voyage, perte ou vol des bagages, soins de santé sur le lieu de villégiature, rapatriement, etc. Le vendeur est tenu de communiquer des informations précises sur le prix, les prestations fournies et les clauses particulières.

Est-ce généralement le cas?

Oui, même si ces informations sont bien souvent noyées dans un texte long et imbitable.

Recommandez-vous la souscription de ces assurances?

Je conseille surtout aux consommateurs de se (re)plonger dans les contrats qu’ils ont déjà signés. La plupart d’entre eux oublient qu’ils sont déjà assurés contre de multiples risques, notamment via leur assurance habitation ou encore leur mutuelle. La majorité de ces contrats comprend par exemple le rapatriement sanitaire. Les cartes bleues offrent également cette prestation, et nombre d’entre elles assurent en plus la prise en charge des soins maladie. Les cartes bancaires de prestige, du type Visa Premier ou Mastercard Gold, offrent même bien souvent une assurance annulation. Ces cartes fournissent également une couverture en cas de location de véhicule. Leurs titulaires n’ont donc pas à souscrire l’assurance proposée par le loueur.

Les clauses des contrats d’assurance ne sont-elles pas trop restrictives?

Ce qui est certain, c’est que les particuliers ne sont pas suffisamment rigoureux. Ils achètent une assurance et ne se penchent sur les clauses couvertes ou non qu’en cas de problème. Il est primordial de les lire en amont, de vérifier si le pays dans lequel on se rend est bien pris en compte, de regarder les conditions de prise en charge, etc. C’est un travail fastidieux, mais capital.

Que ce soit auprès des compagnies d’assurances ou des établissements bancaires, les prises en charge et les remboursements s’effectuent-ils correctement?

Ils peuvent traîner, il est parfois nécessaire de les relancer, mais nous n’avons pas d’alertes particulières des consommateurs sur ce sujet.