Shin Jong-kyun, le président de la division mobile de Samsung, pose avec le nouveau smartphone du groupe, le Galaxy S3.
 
Shin Jong-kyun, le président de la division mobile de Samsung, pose avec le nouveau smartphone du groupe, le Galaxy S3.   - AP/SIPA

C.B. avec agences

Et la guéguerre continue. On le sait, Samsung et Apple se livrent une concurrence féroce. Ils s'accusent mutuellement de violation de brevets et se traînent devant les cours de justice d'Europe, des Etats-Unis et d'Australie. Les deux groupes viennent par ailleurs de présenter leurs résultats. Ceux de l’Américain sont un peu décevants. Ceux du Sud-Coréen se révèlent excellents. A mi-année, 20 Minutes a décidé de refaire le match.

Les ventes

2012 est une belle année pour Samsung. Le Sud-Coréen vend désormais davantage de smartphones que son concurrent américain. Il passe même devant le Finlandais Nokia pour le nombre de portables vendus, toutes gammes confondues.

Concrètement, Samsung a vendu plus de 10 millions d’exemplaires de son dernier modèle de téléphone, le Galaxy S3, depuis son lancement il y a près de deux mois. Entre les mois d’avril et de juin, le Sud-Coréen a écoulé au total 50,5 millions de smartphones, lui donnant une part de marché de 34,6%, contre 18,3% il y a un an. 

Sur cette même période, Apple a vendu 26 millions de smartphones. Sa part de marché s'élève à 17,8%, contre 18,4% il y a un an. A noter que les ventes du printemps marquent une décélération marquée par rapport au début de l'année: les ventes d'iPhone ont certes progressé de 28% en un an, mais c'est moins que la progression de 88% enregistrée pendant l'hiver.

Enfin, le nombre de mobiles livrés par Samsung au deuxième trimestre est estimé à 50,5 millions d'unités, près du double du nombre d'iPad vendus par Apple sur la même période. Apple a en effet  vendu 17 millions de tablettes iPad et également 4 millions d'ordinateurs Mac.

Les résultats

Au deuxième trimestre 2012, le géant sud-coréen a dégagé un nouveau bénéfice record de plus de 3,7 milliards d'euros, en hausse de 48%. Sur cette période, il a réalisé un chiffre d'affaires de 5,7 milliards d'euros, en progression de 21.

Sur la même période, Apple a enregistré 7,3 milliards d'euros de bénéfice, en hausse de 20,5%, et réalisé un chiffre d'affaires de 29 milliards d'euros, en progression de 22,55%. Si Apple a décroché les meilleurs résultats pour la période avril-juin de son histoire, «ils font l'effet d'une catastrophe à ceux qui se sont habitués aux annonces extraordinaires», explique toutefois le site d'analyse financière 247WallSt.com.

Le positionnement

Si la firme à la pomme se concentre sur les modèles haut de gamme, Samsung est présent sur tous les segments, y compris l'entrée de gamme.

Samsung lancera d'ici la fin de l'année une nouvelle version de son Galaxy Note, à la fois tablette et téléphone mobile, destiné à contrecarrer les nouveaux produits d'Apple.

Les coups durs

Maudite Europe. Elle plombe ou freine les résultats des deux groupes de téléphonie et surtout, perturbe leurs prévisions.

«Alors que nous avançons dans le second semestre, l'instabilité budgétaire persistante en Europe et ses effets sur l'économie mondiale pourraient entraîner un ralentissement de la reprise et une concurrence exacerbée sur les marchés», estime le vice-président de Samsung, Robert Yi. Les analystes se montrent toutefois optimistes, tablant sur une nouvelle hausse des résultats au troisième trimestre.

Tim Cook, directeur général d’Apple, a noté que son groupe avait souffert de la situation économique en Europe, où les ventes en France, en Grèce et en Italie ont été «particulièrement mauvaises», alors que l'Allemagne a eu une croissance inférieure à 10%, et que le Royaume-Uni et l'Europe de l'Est sont bien plus solides. «Heureusement, l'économie n'a pas posé de problèmes aux Etats-Unis et en Chine», affirme-t-il. Les livraisons d'Apple ont chuté de 26% au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent du fait de la dégradation de la conjoncture, en particulier en Europe, et de reports de décisions d'achat dans la perspective de l'arrivée de l'iPhone 5.

Les coups bas

Les deux groupes s'accusent mutuellement de violation de brevets et se traînent devant les cours de justice d'Europe, des Etats-Unis et d'Australie. Mardi 24 juillet, Apple a déposé une plainte en Californie, dans laquelle il réclame plus de 2 milliards d'euros de dommages et intérêts à Samsung Electronics.