Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, mis en difficulté sur le marché européen, va supprimer plusieurs milliers de postes en Europe, au moment même où il annonce de nouveaux investissements au Brésil.
Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, mis en difficulté sur le marché européen, va supprimer plusieurs milliers de postes en Europe, au moment même où il annonce de nouveaux investissements au Brésil. - Eric Piermont afp.com

Bertrand de Volontat

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • PSA Peugeot Citroën amorce ce mercredi 25 juillet un tournant dans son histoire et dans celle de la filière automobile. Trois points chauds sont à surveiller.

    L'annonce au conseil des Ministres du plan de soutien à la filière automobile, le comité central d'entreprise extraordinaire qui examinera le «projet de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs» - notamment la suppression de 8000 postes, la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois en région parisienne et la réduction de l'activité du site de Rennes.

    Enfin, les résultats trimestriels en forte baisse viendront témoigner de la mauvaise santé du fleuron aitomobile français. 

    L'heure n'est plus à la recherche de solutuions mais à la prise de décisions pour PSA, les syndicats et le gouvernement qui ont entretenu depuis l'annonce d'Aulnay des relations plus que tendues. 

    permalien