La collecte nette (dépôts moins retraits) sur le Livret A a encore progressé en juin, pour atteindre 11,17 milliards d'euros depuis le début de 2012, un rythme qui pourrait faire de cette année l'un des meilleurs crus de ce livret.
La collecte nette (dépôts moins retraits) sur le Livret A a encore progressé en juin, pour atteindre 11,17 milliards d'euros depuis le début de 2012, un rythme qui pourrait faire de cette année l'un des meilleurs crus de ce livret. - Joel Saget afp.com

avec AFP

Le placement préféré des Français est toujours aussi populaire. La collecte nette (dépôts moins retraits) sur le Livret A a encore progressé en juin, pour atteindre 11,17 milliards d'euros depuis le début de 2012, un rythme qui pourrait faire de cette année l'un des meilleurs crus de ce livret.

La collecte nette sur le premier semestre est notamment supérieure à celle de la même période de 2011 (10,07 milliards d'euros), l'année dernière ayant été la deuxième meilleure de l'Histoire du Livret A avec 17,38 milliards d'euros sur 12 mois.

Le record historique date de 2008, année du déclenchement de la crise financière avec 18,7 milliards d'euros, 2009 arrivant en troisième position avec 16,55 milliards. Hormis ces trois années, le Livret A n'a jamais dépassé 7,05 milliards en 194 années de son histoire.

228 milliards d'euros de dépôts

Fin juin, 228,1 milliards d'euros étaient déposés sur un Livret A.

Le taux du livret préféré des Français a été modifié pour la dernière fois en août 2011, passant de 2% à 2,25%. Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a décidé mi-juillet d'appliquer la formule de calcul de son taux, ce qui entraînera son maintien à la prochaine date de révision, le 1er août.

Contrairement au Livret A, le Livret de développement durable (LDD), dont le taux est identique, a connu une décollecte nette en juin (retraits supérieurs aux dépôts), pour le deuxième mois consécutif.

Au total, les sommes déposées sur le Livret A et le LDD frôlent désormais les 300 milliards d'euros (299,5 milliards).