Les dirigeants du CAC 40 cinq fois mieux payés que les autres

15 contributions
Publié le 24 juillet 2012.

RÉMUNÉRATION - Les 400 dirigeants, dont les salaires ont été passés en revue, ont perçu une rémunération de 490.000 euros en moyenne l'année dernière...

Les dirigeants des sociétés cotées hors CAC 40 ont touché en 2011 des rémunérations environ cinq fois moins élevées que leurs homologues du CAC 40, selon une étude publiée par l'observatoire financier de l'association ATH.

Toutefois en baisse de 4% par rapport à 2010

Les 400 dirigeants, dont les salaires ont été passés en revue, ont perçu une rémunération de 490.000 euros en moyenne l'année dernière, en baisse de 4% par rapport à 2010, selon les données compilées par cette association qui regroupe une vingtaine de cabinets d'audit et de conseil en France. Moins d'un tiers d'entre eux (28%) ont bénéficié d'actions ou de stocks-options en 2011, contre 32% en 2010, pour un montant total d'environ 63 millions d'euros.

Dans le même temps, les patrons du CAC 40 ont touché en 2011 une rémunération moyenne de 3,55 millions d'euros (stock-options et actions incluses), en baisse de 6,2% par rapport 2010, selon une étude distincte de l'Association française des entreprises privées (Afep) parue en mai.

Eternel déséquilibre entre dirigeants hommes et femmes

Hors CAC 40, les dirigeants des entreprises valant plus de 150 millions d'euros en Bourse ont vu leurs rétributions baisser quand celles des dirigeants d'entreprises valant moins de 150 millions d'euros ont légèrement augmenté. Ce décalage correspond à leurs performances financières, indique l'observatoire. Les plus gros groupes de l'échantillon ont vu leurs bénéfices nets chuter de 31% en moyenne en 2011, alors que les bénéfices des entreprises valant moins de 150 millions d'euros sont restés stables.

Par ailleurs, l'étude relève le déséquilibre entre dirigeants hommes et femmes, ces dernières, qui ne représentent que 7% de l'échantillon (26 sur 393 dirigeants), ne recevant en moyenne que 66% du salaire des hommes. En incluant le poids des actions et des stocks-options, dont les femmes bénéficient nettement moins que leurs homologues masculins, selon ATH, leur rémunération moyenne représente 56% de celle des hommes.

L'étude porte sur 163 sociétés cotées, hors CAC 40, banques et assurances.

Avec AFP
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr