La Grande-Bretagne investit 9,4 milliards de Livres pour la modernisation du rail

0 contributions
Publié le 29 janvier 2014.

FERROVIAIRE - Le gouvernement britannique a annoncé un programme de modernisation des infrastructures du réseau ferroviaire présenté comme le plus important depuis 150 ans...

Le gouvernement britannique a annoncé lundi un programme de modernisation des infrastructures du réseau ferroviaire présenté comme le plus important depuis 150 ans, prévoyant un investissement de 9,4 milliards de livres entre 2014 et 2019.

La coalition des conservateurs et des libéraux démocrates, soucieuse d'estomper ses récentes divergences avant les vacances parlementaires, a décidé de doper un programme déjà existant de 5,2 milliards de livres pour cette période en rajoutant 4,2 milliards de livres (5,3 milliards d'euros) de nouveaux projets.

"C'est la plus vaste modernisation de notre réseau ferroviaire depuis l'ère victorienne; cet investissement va permettre des trajets plus rapides, offrir davantage des sièges, améliorer l'accès aux gares, renforcer le réseau de fret et créer un réseau ferroviaire parmi les meilleurs au monde", a déclaré le Premier ministre David Cameron.

Il a relevé que ce nouvel investissement intervient en parallèle des projets Crossrail --liaison qui doit traverser Londres d'est en ouest en 2018, pour près de 15 milliards-- et de ligne à grande vitesse entre Londres et le nord du pays, un projet controversé de 40 milliards d'euros dont le premier tronçon devrait ouvrir en 2026.

La nouvelle enveloppe prévoit la construction d'une "dorsale électrique" entre le Yorkshire (nord-est de l'Angleterre), les West Midlands (centre) et les régions côtières du sud. L'électrification sera également développée au Pays de Galles tandis que la plateforme de correspondances du nord du pays (Manchester, Liverpool) sera achevée.

Le projet prévoit également des travaux d'aménagement et de remise à niveau de gares et de voies ferrées pour augmenter la capacité autour des grandes villes, en particulier 350 millions de livres pour allonger les quais à Londres Waterloo. Des travaux similaires seront menés dans plusieurs provinces.

La précédente enveloppe prévoyait un renforcement du réseau Thameslink (autour de Londres) ainsi que l'électrification de plusieurs lignes.

Le parti travailliste n'a pas manqué de souligner qu'il était à l'origine de ces mesures, affirmant qu'après "deux ans de tergiversations et de délais" le gouvernement tory-lib dem a simplement repris à son compte ce projet adopté en 2009.

Selon le gouvernement, ces investissements n'auront pas de répercussion sur les tarifs, comme le craignent des associations de consommateurs. Ils seront couverts "en partie par les hausses annoncées en 2010 mais également par d'importantes économies de productivité que des projets comme l'électrification vont avoir sur les coûts opérationnels du réseau ferroviaire sur le long terme".

De son côté, le secrétaire général du syndicat RMT Bob Crow a estimé que "les dirigeants politiques doivent se réveiller et réaliser ces projets", soulignant qu'ils étaient évoqués "depuis des années".

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr