La discrimination au physique, un sujet tabou
La discrimination au physique, un sujet tabou - VALINCO/SIPA

C.P.

Un ralentissement mais pas de coup d’arrêt. Voilà le diagnostic dévoilé jeudi par l’Apec dans un contexte de «croissance tétanisée» et de frilosité des entreprises françaises en matière d’investissement.

Selon le modèle économétrique développé par l’organisme, le marché de l’emploi cadre devrait ainsi stagner au moins jusqu’en 2016. Mais les volumes d’embauche devraient toutefois rester à des niveaux élevés, avec une fourchette annuelle oscillant «entre 177.000 et 179.000» pour les années 2013 à 2016.

Les cadres épargnés par la sinistrose

«Le marché n’est pas sinistré et les entreprises continueront à recruter de nombreux cadres, majoritairement de jeunes cadres et des cadres confirmés, et principalement pour remplacer les départs à la retraire. Cela leur sera nécessaire, en particulier pour les PME afin de relever les défis en matière d’innovation et de conserver les compétences dont elles ont besoin», analyse Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec dans un communiqué.

Pour 2012, l’estimation des recrutements reste toujours supérieure de 8% à la fourchette basse des prévisions recueillies fin 2011 auprès des entreprises, avec 164.000 embauches prévues. Le décrochage par rapport à 2011 (181.300 embauches) pourrait toutefois se creuser si la récession se confirmait en France sur l’ensemble de l’année…