Un Airbus A319 de la compagnie Air France-KLM décolle de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le 16 novembre 2010.
Un Airbus A319 de la compagnie Air France-KLM décolle de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le 16 novembre 2010. - LANCELOT FREDERIC/SIPA

C.P. avec Reuters

Premier round de négociation réussi pour la direction d'Air France et son plan destiné à économiser deux milliards d'euros sur trois ans.
 
Vote majoritaire
 
Malgré le rejet de la CGT, le projet d'accord pour le personnel au sol a été signé  mardi par les organisations syndicales CFE-CGC, CFDT et FO qui avaient recueilli parmi les personnels au sol une audience de 46,5% lors des dernières élections professionnelles.
 
«L'accord avec les personnels au sol est donc validé, le taux minimal pour valider un accord étant de 30%», précise la compagnie dans un communiqué.
 
Vers  un référendum
 
Le projet doit encore être approuvé par les adhérents des personnels navigants commerciaux et techniques
.Air France explique ainsi que le Syndicat national des pilotes de lignes (SNPL) et les syndicats représentatifs des personnels navigants commerciaux (hôtesses et stewarts) soumettront prochainement cet accord-cadre à référendum.

Un représentant syndical a précisé à Reuters lundi que cette étape pourrait prendre plusieurs jours.