Télétravail en zone rurale: «Les entreprises sont très réceptives»

2 contributions
Publié le 9 juillet 2012.

TRAVAIL - Afin de repeupler d'actifs le pays de Murat, dans le Cantal, la communauté de communes a initié une politique territoriale pionnière en France axée sur le télétravail. «20 Minutes» a rencontré Bernard Delcros, son président...

Bernard Delcros, président de la communauté de communes du pays de Murat, répond à 20 Minutes sur la manière dont le télétravail devient un outil de relance de l’activité dans une région rurale en perte de vitesse comme il y en a beaucoup en France.

En quoi le télétravail permet-il la relance de l’activité en zone rurale?

La communauté de communes, composée de treize communes, est peuplée de 6.000 habitants à peine [-50% au cours du XXe siècle]. La population est vieillissante et l’objectif est de partir en reconquête démographique grâce à l’économie numérique, qui connaît un contexte favorable actuellement.

Le Cantal représente pour ceux qui y viennent une qualité de vie [fuite du stress, environnement…]. Nous avons commencé à accueillir de nouveaux actifs il y a cinq ans avec la création d’un pôle de télétravail. Il s’agit de garder les jeunes au pays avec la création d’un centre de formation au télétravail. En cinq ans, nous avons accueilli plus de 250 personnes à la recherche d’un emploi ou en reconversion professionnelle, à qui il a été proposé une formation pratique pour démarrer une activité en télétravail. 40% d’entre elles ont créé leur entreprise.

Nous formons pour l’heure essentiellement des télétravailleurs indépendants. Nous sommes passés de deux formations par an à cinq actuellement, pour les indépendants, les salariés et les collectivités.

Comment les entreprises, souvent réticentes, appréhendent-elles votre initiative?

Les entreprises sont très réceptives. Le télétravail va s’implanter car c’est l’évolution technique. L’organisation hiérarchique stricte telle que nous la connaissons relève du passé, tout comme l’association de la productivité au temps passé dans le bureau.

Aucune entreprise qui s’y est mise n’est revenue en arrière. En France, le frein est culturel et managérial.

Le télétravail est une solution miracle pour les chercheurs d’emploi? 

Les indépendants intègrent un réseau en arrivant et nous assurons un suivi par la suite. Nous les formons à obtenir un marché dans les secteurs du secrétariat, de la télé-transcription, de la traduction, de la communication, du graphisme, du référencement. 

Si certains repartent sans succès de notre programme, cela tient à la crédibilité et à la viabilité de leur projet, financièrement et matériellement. Le territoire a gagné en activité, le solde migratoire est toujours négatif mais les commerces se remettent à s’installer. Pour les télétravailleurs indépendants, il faut éviter le risque de l’isolement. Les nouveaux arrivants sont guidés et aidés par l’exemple des précédentes réussites. Et le télécentre joue un rôle important dans cette mise en réseau.

Propos recueillis par Bertrand de Volontat
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr