Les prix alimentaires mondiaux ont connu en juin un troisième mois consécutif de baisse, reculant de 1,8% par rapport à mai, tombant ainsi à leur plus bas niveau depuis septembre 2010, a annoncé jeudi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
Les prix alimentaires mondiaux ont connu en juin un troisième mois consécutif de baisse, reculant de 1,8% par rapport à mai, tombant ainsi à leur plus bas niveau depuis septembre 2010, a annoncé jeudi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). - Sia Kambou afp.com

© 2012 AFP

Les prix alimentaires mondiaux ont connu en juin un troisième mois consécutif de baisse, reculant de 1,8% par rapport à mai, tombant ainsi à leur plus bas niveau depuis septembre 2010, a annoncé jeudi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'indice FAO des prix des aliments s'est établi en moyenne à 201 points, soit une baisse de 4 points par rapport à mai.

Il est ainsi retombé environ 15% en dessous de son pic de février 2011, mois où il avait atteint son plus haut niveau depuis que la FAO a commencé à mesurer les prix alimentaires en 1990.

Les perspectives économiques toujours incertaines et des prévisions de récoltes jugées suffisantes ont permis la baisse des prix internationaux de la plupart des produits, note l'organisation des Nations unies dans un communiqué.

Elle souligne toutefois que fin juin "les cours de certaines cultures se sont maintenus à la faveur de prévisions de plus en plus mauvaises quant aux conditions météorologiques".

Depuis un peu plus de deux semaines, les matières premières agricoles, notamment les céréales et les oléagineux, ont fortement augmenté sur les marchés, prenant plus de 15% à Paris comme à Chicago.

Néanmoins, en juin les indices des prix de tous les groupes de produits étaient en recul par rapport à mai. Les matières grasses et les huiles ont enregistré la plus forte baisse.