Ayrault confirme la réforme fiscale et promet d'épargner la classe moyenne

15 contributions
Publié le 3 juillet 2012.

ECONOMIE - Les classes populaires et les classes moyennes seront épargnées...

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé mardi les grandes lignes d'une réforme fiscale qui donnera le coup de grâce au dernières reliques de la politique de son prédécesseur, promettant que «les classes populaires et les classes moyennes seront épargnées».

Les classes populaires et les classes moyennes seront épargnées

Le «collectif budgétaire», qui sera examiné mercredi en Conseil des ministres, «reviendra sur l'allègement incompréhensible de l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune) et des droits sur les grosses successions (et) le bouclier fiscal», a-t-il déclaré devant l'Assemblée nationale lors de son discours de politique générale.

Le chef du gouvernement a également confirmé que ce collectif supprimerait «l'exonération des heures supplémentaires dans les entreprises de plus de 20 salariés qui décourage la création de nouveaux emplois, et mettra à contribution les grandes entreprises, notamment bancaires et pétrolières».

«Les classes populaires et les classes moyennes seront épargnées, puisque sera abrogée la hausse de la TVA (la «TVA sociale», ndlr) programmée pour octobre par le précédent gouvernement, tandis que la TVA sur le livre et le spectacle vivant repassera à 5,5%», a-t-il réaffirmé.

L'impôt sur le revenu sera rendu plus juste

Après cette «première étape» de la réforme fiscale, a enchaîné Jean-Marc Ayrault, interviendra «à l'automne» un second volet «dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013».

«La maîtrise des dépenses est indispensable, elle ne sera pas suffisante», a cependant averti le Premier ministre, réaffirmant que «de nouvelles recettes fiscales seraient mobilisées».

Elle viseront, a-t-il souligné, «ceux qui jusqu'ici ont été exonérés de l'effort collectif» tandis que «l'impôt sur le revenu sera rendu plus juste, plus progressif et plus compréhensible» et que les «niches fiscales» seront «plafonnées».

«Pour les plus riches, une nouvelle tranche d'imposition à 45% sera créée» et «pour les revenus annuels supérieurs à un million d'euros, une imposition à 75% sera instaurée», a-t-il ajouté, consacrant une des promesses de campagne de François Hollande. Ainsi, selon lui, «les revenus du capital seront imposés au même niveau que ceux du travail».

© 2012 AFP
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr