Le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, a demandé une réunion extraordinaire de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour soutenir les prix de l'or noir, a rapporté samedi Shana, l'agence spécialisée du ministère du Pétrole.
Le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, a demandé une réunion extraordinaire de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour soutenir les prix de l'or noir, a rapporté samedi Shana, l'agence spécialisée du ministère du Pétrole. - Alexander Klein afp.com

© 2012 AFP

Le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, a demandé une réunion extraordinaire de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour soutenir les prix de l'or noir, a rapporté samedi Shana, l'agence spécialisée du ministère du Pétrole.

"Nous avons demandé au secrétaire général de l'Opep de convoquer une réunion extraordinaire car les prix sont illogiques", a déclaré M. Ghassemi.

"Selon l'accord de la dernière réunion, la production de l'Opep qui était de 33 millions de barils par jour devait être ramenée à 30 millions de barils" pour maintenir les prix au-dessus des 100 dollars selon un accord du cartel, a affirmé M. Ghassemi.

Le ministre iranien du Pétrole a critiqué, sans les nommer, certains pays membres de l'Opep, en particulier l'Arabie saoudite, qui ne respectent pas leurs quotas de production, ce qui a abouti à une baisse de plus de plus de 30 dollars du prix du pétrole au cours des dernières semaines.

Toutefois, les cours du pétrole se sont envolés de plus de 7 dollars vendredi à New York, dopés par un vent d'optimisme soufflant sur les marchés après l'accord surprise conclu au sommet européen de Bruxelles.

L'Union européenne a confirmé lundi l'entrée en vigueur de son embargo pétrolier contre l'Iran au 1er juillet, en l'absence de progrès sur le programme nucléaire iranien.

L'Iran tire une grande partie des ses revenus en devises de ses exportations pétrolières, qui ont baissé d'environ 40% au cours des derniers mois à cause des sanctions occidentales.