L'Espagne a souffert jeudi sur le marché obligataire, contrainte à payer des taux très élevés pour emprunter 2 milliards d'euros, signe de l'extrême impatience des investisseurs quelques heures avant de connaître le montant nécessaire au sauvetage européen de ses banques.
L'Espagne a souffert jeudi sur le marché obligataire, contrainte à payer des taux très élevés pour emprunter 2 milliards d'euros, signe de l'extrême impatience des investisseurs quelques heures avant de connaître le montant nécessaire au sauvetage européen de ses banques. - Pedro Armestre afp.com

© 2012 AFP

L'Espagne va faire "dans les jours qui viennent" une demande officielle auprès de la zone euro pour qu'elle vienne en aide à son secteur bancaire, a affirmé jeudi le ministre espagnol des finances Luis De Guindos.

"La demande d'aide officielle sera faite dans les jours qui viennent. C'est une simple formalité. Aujourd'hui nous sommes là pour expliquer quelle est la situation du secteur bancaire espagnol", a affirmé le ministre à son arrivée à une réunion à Luxembourg avec ses homologues de la zone euro.