Les principaux partis d'opposition allemands ont annoncé jeudi un accord avec le gouvernement d'Angela Merkel qui ouvre la voie à la ratification parlementaire du pacte budgétaire européen et du mécanisme de secours MES, prévue le 29 juin.
Les principaux partis d'opposition allemands ont annoncé jeudi un accord avec le gouvernement d'Angela Merkel qui ouvre la voie à la ratification parlementaire du pacte budgétaire européen et du mécanisme de secours MES, prévue le 29 juin. - Johannes Eisele afp.com

© 2012 AFP

Les principaux partis d'opposition allemands ont annoncé jeudi un accord avec le gouvernement d'Angela Merkel qui ouvre la voie à la ratification parlementaire du pacte budgétaire européen et du mécanisme de secours MES, prévue le 29 juin.

Le chef des sociaux-démocrates (SPD), Sigmar Gabriel, s'est félicité lors d'un point-presse aux côtés des Verts d'un "bon résultat", en annonçant que le gouvernement s'était rallié à des propositions de l'opposition pour une taxation des marchés financiers et des impulsions de croissance en Europe.

"Nous sommes d'accord (avec la chancelière conservatrice) pour introduire une taxe sur les transactions financières sur le modèle proposé par la Commission européenne", a précisé le chef du groupe parlementaire SPD, Frank-Walter Steinmeier.

Il a fait savoir que face aux réticences de plusieurs pays membres l'Allemagne serait prête à introduire un tel impôt sur la base d'une "coalition des bonnes volontés" rassemblant "au moins neuf Etats". Berlin avait longtemps exclu une telle taxe si elle n'était pas décidée par les 27.

M. Steinmeier a ensuite indiqué que le gouvernement s'était engagé à défendre des impulsions pour la croissance telles que l'augmentation des moyens de la Banque européenne d'investissement (BEI) et la mise en oeuvre de "project bonds", des obligations communes destinées à financer notamment les réseaux de communication et d'énergie.

"C'est dans l'ensemble un bon résultat que je pourrai défendre avec une certaine confiance devant (les députés SPD) pour promouvoir la ratification du pacte" budgétaire, a-t-il conclu.

Le chef de file des écologistes Cem Özdemir a lui également constaté que le gouvernement "avait fait un pas" vers les Verts.

Mme Merkel a besoin des voix de l'opposition pour réunir une majorité des deux tiers au parlement allemand et faire passer ainsi la ratification du pacte, mais aussi du MES. L'opération doit être bouclée le 29 juin.

Le chef du groupe parlementaire conservateur (CDU/CSU), Volker Kauder, a quant à lui salué "un message important (envoyé) à l'Europe et aux marchés financiers."