François Hollande à Tulle, le 09 juin 2012.
François Hollande à Tulle, le 09 juin 2012. - BERTRAND LANGLOIS / POOL / AFP

Avec Reuters

François Hollande souhaite que 120 milliards d'euros soient consacrés à la relance économique en Europe d'ici fin 2012, écrit le Journal du Dimanche. L'hebdomadaire cite le mémorandum sur les réponses à la crise que le président français veut soumettre aux partenaires européens de la France en vue du Conseil européen des 28-29 juin.

«Des mesures de croissance à effet rapide, à hauteur de 120 milliards d'euros, devraient être décidées par le Conseil européen dès juin», écrit François Hollande, selon le JDD.

«Elles devraient être développées avant la fin de l'année avec en particulier la création d'une taxe sur les transactions financières. Enfin, elles devraient être accompagnées de mesures pour l'emploi, en premier lieu en faveur des jeunes», poursuit-il. Côté financement, les solutions sont globalement conformes à celles discutées entre Européens et dont l'ampleur est déjà d'une centaine de milliards d'euros.

55 milliards d'euros de fonds débloqués d'ici la fin de l'année

Selon le mémorandum, 55 milliards d'euros de fonds structurels seraient débloqués (au moins une part «significative») d'ici à la fin de l'année. La Banque européenne d'investissement serait recapitalisée de 10 milliards d'euros et irait emprunter sur les marchés pour mettre à disposition 60 milliards d'euros.

Des project bonds pour 4,5 milliards d'euros seraient créés avant la fin de l'été, poursuit le JDD, ajoutant que «le chef de l'État propose d'aller, à échéance plus lointaine, jusqu'à 10 milliards d'euros».