Capture d'écran du site Internet des 3 Suisses, le 12 juin 2012.
Capture d'écran du site Internet des 3 Suisses, le 12 juin 2012. - 20minutes.fr

© 2012 AFP

Les 3 Suisses ont annoncé ce mardi annuler les commandes d'internautes qui s'étaient rués dans la nuit pour profiter d'une réduction de 50% accordée par erreur sur toute sa boutique en ligne. Le groupe nordiste n'était pas en mesure de préciser le nombre d'internautes qui ont voulu profiter de l'aubaine, une porte-parole expliquant simplement qu'il était supérieur à cent.

«Ces commandes ne seront pas honorées», a affirmé la porte-parole, les 3 Suisses considérant que ces achats n'ont pas pu être passés de bonne foi. «Les internautes étaient conscients (de l'anomalie) et ont compris qu'il s'agissait d'un bug», a-t-elle justifié. «Chaque client sera recontacté» et ceux qui ont été débités seront remboursés, a-t-elle ajouté.

La légalité de l'annulation «à l'appréciation des juges»

Cependant, la légalité de l'annulation des commandes est laissée «à l'appréciation des juges», a souligné Jean-Marc Granier au service juridique de l'Institut national de la consommation (INC). «Les 3 Suisses vont devoir démontrer que c'était une erreur manifeste et que tout le monde devait le savoir», a-t-il dit à l'AFP. Cela semble relativement simple sur la high-tech, qui bénéficie rarement de telles promotions. Les 3 Suisses ont d'ailleurs déjà gagné en justice dans une affaire de téléviseur bradé par erreur, a-t-il rappelé. Mais les choses seraient plus difficiles pour les 3 Suisses contre «un consommateur de bonne foi qui a acheté trois chemises à -50%» et engagerait une action en justice pour être livré, a-t-il nuancé.

Dans la nuit de lundi à mardi, l'information s'était rapidement propagée via les réseaux sociaux qu'un code promotionnel offrait 50% de réduction sur l'ensemble des produits, a rapporté une porte-parole des 3 Suisses. A cause d'une «erreur de paramétrage informatique», selon l'enseigne nordiste, un code envoyé aux clients abonnés au catalogue papier qui n'aurait dû offrir que 20%, et seulement sur certains articles mode et décoration, permettait d'obtenir cette réduction.

Des internautes se vantaient d'avoir acquis des iPad à moitié prix, et le «volume de commande inhabituel» sur ce type de produits, qui ne sont généralement pas réduits, a alerté le groupe. Raillé sur les réseaux sociaux, les 3 Suisses se sont «excusés auprès des internautes» en milieu d'après-midi, via un message sur Facebook. Une erreur du même acabit avait permis en mai aux clients de La Redoute de commander des ordinateurs pour 100 euros, un cinquième du prix habituel. Le prestataire vendant ces produits sur le site de La Redoute avait annulé leurs commandes.