La SNCF va lancer des trajets TGV à bas prix

23 contributions
Publié le 4 juin 2012.

TRANSPORT – La compagnie se prépare à l’arrivée de la concurrence…

La SNCF se met au low-cost. Après l’aérien avec les Ryanair ou easyJet, le transport ferroviaire se lance dans l’aventure avec un nom de code : «Projet Aspartam. D'après RTL qui a révélé le scoop ce lundi matin, la première ligne à bas prix, sera lancée l’an prochain et desservira, pour moins de 25 euros, Lyon, Marseille et Montpellier à partir de Marne-la-Vallée au rythme de 62 circulations hebdomadaires. Un prix moins cher donc que le meilleur des tarifs Prem’s. A priori, il sera le même que vous soyez le premier ou le dernier à réserver.

Revers de la médaille, dans ces quatre TGV Duplex, il n'y aura plus de première classe, ni de restauration à bord. L’espace sera donc optimisé pour accueillir 630 passagers, soit 20% de plus selon Challenges.  Le contrôle des billets, qui seront non-remboursables, se fera sur le quai.  Il faudra arriver 45 minutes avant le départ. Le quai sera fermé cinq minutes avant, contre deux minutes pour le TGV classique. Et le nombre de bagages acceptés à bord devrait être limité à un par personne. A terme, venir avec un deuxième bagage serait possible moyennant un surcoût. Dixit Challenges, le passager aura une place assise garantie et aucune surréservation ne sera tolérée.

Ce nouveau projet de la SNCF nécessiterait moins de 10 millions d’euros d'investissement et la compagnie pense être bénéficiaire en 2017 en transportant 1,6 million de voyageurs dès 2013, et jusqu’à 2,5 millions en 2020.

Un lancement bientôt

Un porte-parole de la SNCF a refusé, «pour le moment» de commenter «une information commerciale» en invoquant des raisons de concurrence. Mais il y a fort à parier que la SNCF tardera le moins possible pour tester cette nouvelle offre. En effet, après le lancement de sa garantie voyage le 31 mars, elle veut garder une longueur d’avance sur la concurrence qui pointe le bout de son nez.

 Déjà, Thello, co-entreprise entre Veolia et Trenitalia, a ouvert en décembre dernier, sur la ligne Paris-Turin, le premier train privé sur les lignes internationales du réseau français. Si la libéralisation est effective pour le transport de marchandises depuis 2007 et pour les liaisons internationales depuis 2010, elle devrait être étendue à tous les trains d’ici à 2017-2018.

 >> Et vous, seriez-vous tenté par les trains low-cost de la SNCF? Comme dans l'aérien, êtes-vous prêt à renoncer à quelques services pour payer moins cher? Donnez-nous votre avis dans les commentaires-ci-dessous ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr

M.B.
Contributions : La sélection de 20 Minutes

Chargement des contributions en cours

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr