Christine Mondollot, ancien directeur international des Galeries Lafayette, a été nommée présidente du directoire de Virgin en remplacement de Jean-Louis-Raynard, annonce le groupe de biens culturels mercredi dans un communiqué.
Christine Mondollot, ancien directeur international des Galeries Lafayette, a été nommée présidente du directoire de Virgin en remplacement de Jean-Louis-Raynard, annonce le groupe de biens culturels mercredi dans un communiqué. - Thomas Coex afp.com

© 2012 AFP

Christine Mondollot, ancien directrice internationale des Galeries Lafayette, a été nommée présidente du directoire de Virgin en remplacement de Jean-Louis-Raynard, annonce le groupe de biens culturels mercredi dans un communiqué.

Cette diplômée de l'Essec "prend la direction du groupe Virgin pour faire évoluer son business model et intégrer les nouveaux comportements des clients sur les marchés des biens culturels", indique un communiqué du groupe contrôlé par le fonds Butler Capital partners. Il ne donne aucune autre précision sur la stratégie qu'elle compte mettre en place.

Christine Mondollot a débuté sa carrière chez Procter et Gamble, a occupé diverses responsabilités dans le groupe de spiritueux Pernod Ricard, puis des postes de direction générale dans la distribution, notamment aux BHV et aux Galeries Lafayette.

Le départ de Jean-Louis Raynard avait été annoncé par la direction des ressources humaines jeudi lors d'un comité d'entreprise (CE), avait indiqué une source syndicale.

Le groupe en difficultés financières avait alors indiqué que l'annonce de la nouvelle stratégie de la société était "repoussée".

Les distributeurs de biens culturels souffrent du piratage et de la concurrence de l'e-commerce. Virgin a ainsi annoncé la fermeture de plusieurs magasins.

Le syndicat SUD et le Comité d'entreprise de Virgin ont saisi en référé le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris pour faire annuler la fermeture des magasins de Metz et de Toulouse, affectant respectivement 15 et 33 salariés.

Dans une ordonnance rendue vendredi, et consultée par l'AFP, le TGI leur a donné raison en ordonnant à Virgin de reprendre de zéro les procédures d'information-consultation.