SFR voit «revenir des déçus de Free Mobile»

16 contributions
Publié le 10 avril 2012.

TELECOM - Jean-Bernard Lévy, le nouveau patron de l'opérateur, l'assure mardi matin dans une interview au «Figaro»...

Le pire serait-il passé? C’est ce que semble espérer SFR. Quatre mois après le lancement fracassant des offres de Free Mobile, l’hémorragie des clients semble en tout cas endiguée.

«Notre parc s'est stabilisé»

«Au moment du lancement de Free, nous avons observé un pic de départs. Il a fallu huit semaines pour écluser cette vague. Mais, depuis le 15 mars, les départs ont considérablement baissé et nous sommes revenus à un rythme de départs modéré, même si le nombre est un peu plus élevé qu'auparavant», explique dans Le Figaro Jean-Bernard Lévy, le président du directoire de Vivendi qui a repris les commandes de SFR le 26 mars dernier.

Mieux, la vapeur serait sur le point d’être renversée: «Depuis quelques semaines, nous voyons déjà revenir vers SFR un courant significatif de déçus de Free. Actuellement, nous ne perdons plus d'abonnés, notre parc s'est stabilisé»,  assure-t-il.

Baisse des tarifs et simplification de l’offre

Quelques jours après l’arrivée de Free, l’opérateur a répliqué en baissant les prix de ses offres low-cost «Red», lancées en septembre, ainsi que celui des offres «Carrées». 

Un ajustement tarifaire à retardement que l’opérateur tente de justifier par l’effet surprise entretenu par Free : «Qui avait anticipé que Free lancerait un forfait à 20 euros? Ce niveau tarifaire a surpris la totalité des observateurs » souligne le patron de SFR.

Cette baisse de prix se serait en tous cas révélée payante: Aujourd’hui SFR assure que ses offres Red, proposées aux clients sur le départ, ont permis de retenir «200.000 clients en trois mois».

Prochain défi: simplifier la gamme des offres qui reste encore trop complexe et peu lisible pour les clients . «Depuis l'été dernier, le nombre d'offres est passé de 32 à 14. Mi-avril, nous allons de nouveau simplifier notre gamme et passer à moins de 10 offres grand public», explique Jean-Bernard Levy.

Valorisation de la qualité du réseau

Pour remporter la bataille, SFR mise aussi sur «ses atouts majeurs» en matière de couverture, de fiabilité, de services aux clients». «Nous misons aussi sur la qualité de notre réseau, sur lequel nous avons investi 1,6 milliard d'euros l'an dernier. Et les difficultés de Free montrent qu'il n'est pas si simple de faire fonctionner un réseau » explique Jean-Bernard Lévy.

Pour conserver une longueur d’avance, SFR annonce ainsi qu’il va augmenter les débits de son réseau actuel pour tous ses clients dès mercredi 11 avril. «Enfin, nous accélérons le déploiement de la 4G, qui va vraiment donner le coup d'envoi de la vidéo haute définition sur le mobile et permettre de nombreux nouveaux services. Nous ouvrirons la 4G en 2013 dans plusieurs grandes villes».

Claire Planchard
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr