« Assurer un meilleur avenir au monde paysan »

1 contribution
Publié le 6 avril 2012.

Le directeur général du WWF-France en faveur d'un pacte agricole...

Le directeur général du WWF-France interpelle dans 20 Minutes les candidats à la présidentielle sur son idée d'un pacte agricole.

Vous demandez un « pacte agricole » au futur président de la République, pourquoi ?


Parce qu'en France, il y a 970 000 actifs agricoles qui, dans 490 000 fermes, sont les producteurs de nos produits alimentaires et ils souffrent. Pour la plupart, leur endettement est insupportable. En 2007, nous avons su créer le Grenelle de l'environnement et le proposer au candidat devenu président. Aujourd'hui, en 2012, nous devons faire émerger le « pacte agricole » dans l'esprit du prochain président qui, au lendemain de son élection, aura la responsabilité de le mettre en œuvre pour aller sur le sillon d'une agriculture heureuse.

Concrètement, en quoi consiste ce « pacte » ?

Nous voulons organiser une grande négociation internationale afin d'assurer un meilleur avenir au monde paysan ainsi qu'à notre environnement. Issu de propositions d'états généraux organisés précédemment dans les régions, le « pacte agricole » devra rassembler les représentants de l'Etat, des élus départementaux et régionaux, des parlementaires nationaux et européens, ainsi que les syndicats, les associations de consommateurs et les ONG environnementales.

Quelles sont les principaux problèmes auxquels ce Pacte devra trouver des solutions ?

Il y a le problème du foncier : aujourd'hui, les jeunes ne peuvent pas s'installer car les terres sont revendues très cher par les agriculteurs pour avoir de quoi vivre à la retraite. Mais il y a beaucoup d'autres problèmes : l'aménagement du territoire, les pesticides, les OGM, la qualité de l'eau, les maladies liées aux phytosanitaires… L'enjeu est aussi de retrouver le métier d'agriculteur, car si on utilise moins d'intrants, on doit recourir à des techniques complexes. N'oublions pas que nous nous nourrissons trois fois par jour grâce à ces hommes et femmes amoureux de leur terre. Il nous faut trouver des solutions pérennes pour une agriculture heureuse.

Recueilli par Audrey Chauvet
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr