Mobile: Les forfaits low-cost dopent le marché de l'occasion

2 contributions
Publié le 4 avril 2012.

TELEPHONIE - Les consommateurs peuvent s'offrir un smartphone jusqu'à 50% moins cher...

L’arrivée de Free Mobile le 10 janvier donne un second souffle au marché de l’occasion. Le développement des offres low cost (Sosh chez Orange, B&You pour Bouygues Telecom, Red du côté de SFR) pour contrer le trublion de la téléphonie incite de plus en plus de clients à se tourner vers cette solution plus économique. En effet, les forfaits proposés à prix cassé, sans engagement, ne subventionnement pas le prix du terminal. Or, s’offrir un smartphone neuf n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Orange qui s’est lancé sur le portable d’occasion, avec engagement, en juin 2009 dans ses boutiques l’a étendu sur le Web l’année suivante. Et depuis trois semaines, le service est disponible pour sa marque Sosh. Au final, chez cette dernière, le smartphone revient 30 à 50% moins cher qu’un neuf. «Pour les téléphones d’entrée de gamme, la réduction peut atteindre 70%», précise Florin Brancovici, responsable SAV terminaux et terminaux d'occasion chez Orange. 

Bouygues Telecom est également entré dans la danse en décembre dernier proposant des mobiles sans engagement via son site internet avant de l’étendre à la fin mars à celui de B&You. «Vendus jusqu’à –50% par rapport à leur prix de vente neufs, et livrés avec tous leurs accessoires d’origine (kit piéton, chargeur, câble USB), ces téléphones sont desimlockés, vidés des données personnelles des précédents propriétaires, contrôlés et testés». Tous les téléphones sont garantis trois mois.

Du mal à répondre à la demande

Mercredi après-midi, il était possible de trouver un iPhone 4 16 Go noir moyennant 399 euros soit une réduction de 35% par rapport un appareil neuf. Depuis trois mois, Bouygues estime avoir vendu environ 1.000 téléphones. «Les deux services de mobiles d’occasion ont généré 300.000 visites, soit un taux de transformation de 0,3%, trois fois supérieur à la moyenne des sites de e-commerce», se félicite Antoine Couret, le responsable marketing produits chez Bouygues Telecom.

Orange, quant à lui, revendique moins de 100.000 ventes de portables usagers l’an dernier. Mais Florin Brancovici estime que la barre des 150.000 pourrait bien être atteinte cette année. De son côté, SFR propose aussi des mobiles d’occasion, avec engagement, ainsi que chez Red. Signe que le marché décolle, Virgin Mobile réfléchit aussi à se lancer même s’il est trop tôt pour parler d’un timing précis.

Victimes de leurs succès, les opérateurs ont parfois du mal à répondre à la demande toujours croissante. En effet, ils sont tributaires des clients qui ramènent leur portable moyennant un bon d’achat. «Les demandes sont très fortes pour les produits phares comme les iPhone ou les Samsung Galaxy S», note Florin Brancovici. Ces produits ne sont donc pas toujours disponibles sur le site. De son côté, B& You est à la recherche d’autres sources d’approvisionnement comme le fait d’étendre la reprise des téléphones aux utilisateurs qui ne sont pas ses clients.

Mathieu Bruckmüller
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr