Free Mobile a dévoilé ses cartes SIM lundi 9 janvier 2012 sur Internet.
 
Free Mobile a dévoilé ses cartes SIM lundi 9 janvier 2012 sur Internet.   - Free Mobile / Iliad

Claire Planchard

Opération clarification. Orange a fait le point ce lundi sur ses déclarations relayées ce week-end dans la presse. Samedi, une dépêche de l%u2019AFP citant un porte-parole de l%u2019opérateur historique est tombée comme un coup de semonce pour Free et ses abonnés :  «Orange "n'hésitera pas à suspendre" l'accord entre les deux opérateurs "si des incidents sur le réseau de Free Mobile devaient affecter (sa) qualité de service"», pouvait-on lire

Contacté ce lundi matin par 20 Minutes, Orange nuance fortement:  «Il ne s%u2019agit pas d%u2019une suspension de l%u2019accord d%u2019itinérance mais d%u2019une suspension du service d%u2019itinérance en cas d%u2019impact sur la qualité de service fournie à nos clients Orange. Et cela le temps pour Free de réparer les dysfonctionnements», précise un porte-parole de l%u2019opérateur.

Des discussions en cours pour adapter la fourniture des services

De plus il ne s%u2019agit pas de«mesures de rétorsion» brandies sous le coup de la colère par l%u2019opérateur historique au lendemain de sa mise en cause par l'autorité de régulation des télécoms. «Cette suspension était prévue dans notre contrat d%u2019itinérance car notre objectif prioritaire est de préserver la qualité de nos engagements de qualité de service envers nos clients», explique Orange.

Pour le moment, les usagers d%u2019Orange ne sont touchés qu'à la marge : «Ce n'est pas récurrent, c'est arrivé seulement mardi en fin d'après-midi avec quelques échecs d'appels», explique-t-on chez Orange. L'opérateur explique qu'il «n'est pas possible que cela se reproduise». Mais une suspension du service n%u2019est pas à l%u2019ordre du jour.

Orange, qui décline toute responsabilité dans ces dysfonctionnements, confirme que des pourparlers sont en cours pour adapter le contrat conclu avec Free: «Le contrat est évolutif, on discute en permanence pour adapter la fourniture de services aux besoins de Free».