Vacances au ski: Etes-vous bien assuré?

0 contributions
Publié le 24 février 2012.

ASSURANCE - Nos conseils pour éviter les mauvaises surprises...

Avant de profiter des joies de la neige, vérifiez que vous êtes bien protégé. Car un accident de ski est si vite arrivé. On en recense chaque année près de 150.000. Sans assurance adéquate, le moindre pépin pourrait vous coûter cher.

En cas d’accident causé à un tiers sur les pistes, «la multirisque habitation vous couvre», explique Arnaud Giraudon, président du courtier AcommeAssure.

En revanche, si vous êtes victime d’un accident et que des secours viennent à la rescousse, la donne change. Les frais de recherche, de transports en civière ou par hélicoptère  seront pour votre pomme. Une garantie des frais de secours et de recherche en montagne est souvent incluse dans les contrats d’assurance multirisques habitation et dans les contrats garantie des accidents de la vie, mais les montants sont plafonnés, rappelle Arnaud Giraudon.

«Avant de partir, vérifiez auprès de votre assureur que vous êtes couvert et faites adapter, le cas échéant, votre contrat ou souscrivez le contrat spécifique pour les vacances au ski qu’il pourra vous proposer. Ce contrat vous garantit des prestations d'assistance adaptées: secours et évacuation. Certaines cartes de crédit vous garantissent aussi, dans la limite d’un certain plafond, pour ces risques», conseille la Fédération Française des sociétés d’assurance (FFSA).

Attention au hors-piste

Par contre, attention en cas de dommages lors de ski hors-piste, «bien souvent c’est un cas d’exclusion des assurances», note Arnaud Giraudon. L’intervention d’un hélicoptère pourrait vous coûter plusieurs milliers d’euros.

Victime d’un accident pendant une leçon de ski ou en prenant une remontée mécanique? «Sauf non-respect des consignes de sécurité, l’école de ski ou l’exploitant de la station sera responsable et devra couvrir les conséquences. En cas de faute intentionnelle, même assuré par ailleurs, il sera difficile d’obtenir une prise en charge du sinistre», explique Familles Rurales.

5 jours pour déclarer un accident

Dans tous les cas, vous avez cinq jours ouvrés pour déclarer l’accident de ski à votre assureur. «Surtout, prévenez votre société d’assistance avant d’engager toute dépense», avertit la FFSA.

Lors de bris de skis ou de vols, certaines cartes bancaires peuvent vous rembourser. Sinon vérifier que vous avez souscrit au pack loisir de votre assurance habitation, explique Arnaud Giraudon.

Enfin dernier conseil, si vous louez un hébergement, regarder que vous disposez bien de la responsabilité civile villégiature au sein de votre multirisque habitation. Elle vous couvrira en cas de dégradation du logement.

M.B.
publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr